3 min de lecture Confinement

Les infos de 6h30 - Amazon : une plainte déposée pour mise en danger de la vie d'autrui

Plusieurs salariés sont infectés. Des mesures complètes de protection peinent à être mises en place.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal de 6h30 du 03 avril 2020 Crédit Image : GUILLAUME SOUVANT / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Anais Bouissou
Anaïs Bouissou édité par Chloé Richard-Le Bris

Les conditions de travail dans les entrepôts d’Amazon sont dénoncées par les syndicats. Si la plateforme d’e-commerce assure avoir mis en place des protections, une partie du personnel continue de s’inquiéter.

Plusieurs employés sont infectés, dont un salarié du site de Brétigny-sur-Orge dans l’Essonne qui est en réanimation. Près de Douai, dans le Nord, une plainte a été déposée pour mise en danger de la vie d’autrui. Yves Quignon, secrétaire de la CGT à Amazon, témoigne : "Même s’il y a eu des efforts qui ont été faits, tout n’est pas encore mis en place (...). Devant les tourniquets, ils sont amassés les uns sur les autres pour rentrer. Ils prennent tous les mêmes tourniquets sans aucune protection et pas de gants, ils ont donc tous la main sur la même barre. Ils prennent tous la même rampe pour monter et descendre et sans aucune protection non plus. Ça veut dire que, le virus, il peut se régaler."

"On nous dit de rester chez nous à longueur de journée à la télévision. Là, ils vendent des produits qui ne sont pas nécessairement de première nécessité (…). Pour beaucoup, ils craignent pour leur vie. Il y a des pressions de la direction disant que, de toute façon, vous ne serez pas payés pour votre droit de retrait. Sur le site, ils ont été fortement conseillés de modifier leur droit de retrait en congés sans solde", rajoute le syndiqué.

À écouter également dans ce journal

Déconfinement – Le déconfinement, "ce n’est pas pour demain matin", prévient Édouard Philippe. La France sera encore probablement sous cloche après le 15 avril. Avec 471 nouveaux décès ces dernières 24 h, "le choc est rude mais le système va tenir", selon le Premier ministre.

À lire aussi
Des bateaux de pêche dans le port de Le Guilvinec en Bretagne. coronavirus
Coronavirus : les pêcheurs bretons s’organisent pour pallier la crise

Système D à l’hôpital – Au CHU de Reims, en Île-de-France, face au manque de surblouses, des sacs poubelles sont utilisés. "Ça fait plusieurs jours que ça dure", raconte Olivier Milleron, cardiologue à l’hôpital Bichat à Paris et membre du collectif Inter-Urgences.

Rungis réquisitionné - Saturation aussi dans les services funéraires, un hall entier dans le marché de Rungis va être réquisitionné par la préfecture de police de Paris pour entreposer des cercueils de défunts du Covid-19. Les premiers corps arriveront dans la journée du vendredi 3 avril.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confinement Le journal Amazon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants