1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 6h - SNCF/RATP : 6.500 agents formés pour aider les victimes d'agressions sexuelles
2 min de lecture

Les infos de 6h - SNCF/RATP : 6.500 agents formés pour aider les victimes d'agressions sexuelles

Depuis le début de l'année, 6.500 agents de la RATP et de la SNCF ont été formés pour être en mesure d'intervenir auprès des victimes d'agressions sexuelles dans les transports en commun.

Des agents de la SNCF à Gare de Lyon (Paris) le 08/12/2019.
Des agents de la SNCF à Gare de Lyon (Paris) le 08/12/2019.
Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
Les infos de 6h - SNCF/RATP : 6500 agents formés pour aider les victimes d'agressions sexuelles dans
08:37
Le journal RTL de 6h du 09 mars 2021
08:37
micro générique
La rédaction de RTL

Depuis le début de l'année, 6.500 agents de la RATP et de la SNCF ont été formés pour mieux réagir aux agressions sexuelles. L'objectif de cette initiative est d'accompagner au mieux les nombreuses victimes, qui chaque année, subissent dans les trains et dans les métros des attouchements et agressions, de la part de ceux qu'on appelle parfois les "frotteurs". La formation permet de préparer ces agents à apporter un soutien aux victimes, parfois une aide médicale lorsque c'est nécessaire et aider à porter plainte.

Nicolas a suivi cette formation de la RATP. Avec son équipe, ils ont déjà dû l'appliquer sur le terrain. "C'est une dame en pleine détresse, nous signalant que sa fille âgée de 13 ans avait subi des attouchements de la part d'un individu. Nous avons tout de suite pris en charge les victimes. Nous nous sommes assurés qu'elles n'avaient pas besoin de soins. Nous avons isolé l'individu et facilité son interpellation". Avec ses collègues, Nicolas a accompagné les victimes jusqu'au commissariat.

C'est une formation plus que bienvenue pour les victimes. Chaque année, plus 200.000 femmes se font agresser sexuellement dans les transports. Pour beaucoup d'entre elles, prendre le métro est un calvaire. Par ailleurs, un numéro d'urgence, le 3117, est toujours disponible pour les victimes. Il permet de solliciter l'intervention rapide des agents de sécurité.

À écouter également dans ce journal

Assassinat de Samuel Paty - L'adolescente qui avait accusé le professeur d'islamophobie a reconnu n'avoir jamais assisté au fameux cours sur la présentation des caricatures de Charlie Hebdo.

À lire aussi

Epidémie - Les hôpitaux d'Île-de-France sont obligés de déprogrammer 40% de leurs opérations. Les lits de réanimation sont quasiment saturés.

Coronavirus - Le variant anglais représente désormais 80% des nouveaux cas de contamination en Île-de-France où la situation est de plus en plus en tendue.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/