1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. La RATP se prépare à faire circuler des véhicules autonomes dans les rues de Paris
2 min de lecture

La RATP se prépare à faire circuler des véhicules autonomes dans les rues de Paris

La régie des transports franciliens a commencé à installer des capteurs sur le mobilier urbain pour préparer le terrain à une expérimentation de navette autonome dans le sud de Paris cet été.

Un premier mât connecté a été érigé dans le XIIIe arrondissement de Paris
Un premier mât connecté a été érigé dans le XIIIe arrondissement de Paris
Crédit : RATP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Ces deux dernières semaines, les habitués du XIIIe arrondissement de Paris ont peut-être remarqué que l'imposant lampadaire qui domine les équipements signalétiques et les luminaires urbains au croisement entre le quai d'Austerlitz et le pont de Bercy était désormais bardé d'une demi-douzaine de capteurs apparents.

La RATP a inauguré fin janvier le premier mât connecté du projet Paris2Connect, un consortium publié-privé initié en 2018 pour étudier les bénéfices d'une infrastructure urbaine mutualisée. 

Ce programme a été mis en place dans le cadre du projet SAM, lancé il y a trois ans pour piloter au niveau national les différentes expérimentations de véhicules autonomes sur le territoire avec les principaux acteurs du secteur comme PSA, Renault, Valeo, Transdev, Keolis et la RATP.

Une première phase du projet Paris2Connect, qui regroupe des entreprises comme Nokia, ATC France, AudioSpot, ParkingMap et Signify, avait conduit fin novembre à l'installation de boîtiers connectés sur du mobilier urbain existant pour récolter des informations liées au trafic, faciliter la gestion des flux de transports et diffuser des annonces sonores pour guider les personnes à déficience visuelle.

À lire aussi

La deuxième phase amorcée fin janvier vise à installer d'ici la fin du printemps huit mâts connectés le long d'un parcours d'un peu plus de trois kilomètres dans le sud-est de la capitale pour pouvoir mettre en place une première expérimentation en condition réelle d'exploitation avec des véhicules autonomes dans les prochains mois.

Évaluer l'apport des infrastructures numériques

À partir de cet été, une navette autonome communiquant avec son environnement via cette infrastructure et un réseau 5G dédié devrait relier les intergares de Gare de Lyon, Bercy et Austerlitz afin de réaliser une desserte fine de quartier. Les premiers essais seront réalisés à vide mais les véhicules pourront ramasser des voyageurs par la suite s'ils sont concluants et si la situation sanitaire le permet.

À travers cette expérience, la RATP souhaite étudier sur un parcours réel les apports des infrastructures numériques mutualisées. "L'idée est d'améliorer la prise de décision du véhicule, en lui donnant par exemple des informations sur ce qu'il se passe sur la chaussée à la sortie d'un virage où il n'a pas de visibilité", explique Côme Berbain, directeur de l'innovation RATP, joint par RTL.

Bardé de capteurs, ce mât connecté doit communiquer des informations relatives à la mobilité urbaine à des navettes autonomes
Bardé de capteurs, ce mât connecté doit communiquer des informations relatives à la mobilité urbaine à des navettes autonomes
Crédit : RATP

Le groupe souhaite savoir si les données récoltées par les capteurs disposés sur le mobilier urbain et les informations qui transitent par le réseau 5G doivent être traitées directement dans les véhicules ou via les infrastructures pour plus d'efficacité. "Est-il plus intelligent d'installer une caméra Lidar dans le véhicule ou sur un lampadaire ?", résume Côme Berbain.

Des essais aussi à Vincennes et dans les Yvelines

Outre le quartier d'Austerlitz, la RATP mène aussi une expérience au Bois de Vincennes, où des navettes autonomes circulent déjà pour compléter l'offre de mobilité existante en reliant la station Château de Vincennes au Parc Floral. Un nouveau parcours de 6 kilomètres sera inauguré dans les prochains jours pour relier la Porte-Jaune et la Mairie de Vincennes via l'avenue de Paris et le cours Marigny. 

La régie des transports franciliens va également mettre en circulation des navettes à Saint-Rémy-Lès-Chevreuses pour relier la gare à un parking distant de 4,3 kilomètres. Des annonces seront effectuées très prochainement pour annoncer les opérateurs retenus pour mettre en oeuvre les expérimentation de Paris-Rive-Gauche et Saint-Rémy-Lès-Chevreuses.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/