1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 6h - Pourquoi l'ENA ne sera finalement pas supprimée
2 min de lecture

Les infos de 6h - Pourquoi l'ENA ne sera finalement pas supprimée

Si en 2019, Emmanuel Macron avait promis la suppression de l'ENA, ce ne sera finalement pas le cas. Un nouveau concours spécial "égalité des chances" va voir le jour, destiné aux étudiants modestes.

Les locaux de l'ENA, à Strasbourg
Les locaux de l'ENA, à Strasbourg
Crédit : PATRICK HERTZOG / AFP
Les infos de 6h - Pourquoi l'ENA ne sera finalement pas supprimée ?
08:51
Le journal RTL de 6h du 11 février 2021
08:51
William Galibert
Journaliste

Il y a aujourd'hui dans la promotion actuelle de l'ENA, un seul fils d'ouvrier. La statistique, à elle seule, suffit à montrer à quel point ces écoles sont une machine à reproduction sociale, réservées de fait à une élite. Emmanuel Macron doit faire des annonces ce jeudi 11 février, pour tenter d'inverser le phénomène. Mais souvenez-vous, en 2019, le chef de l'État estimait que l'entre-soi social était tellement ancré dans les moeurs de l'ENA qu'il plaidait pour une solution radicale. 

"Il faut supprimer entre autres l'ENA. Je ne crois pas du tout au rafistolage, à la réforme un peu. Ça a déjà été tenté par, à peu près, tous mes prédécesseurs. 'On va changer le classement de sortie, on va changer...', non, si vous gardez les mêmes structures les habitudes sont trop fortes", avait-il déclaré à l'époque. Et pourtant, moins de deux ans plus tard, de suppression de l'ENA il n'y aura pas. En effet, le président ne va pas au bout de sa promesse : l'ENA sauve sa peau. Pas de suppression, mais plutôt des travaux d'aménagement. L'Élysée appelle ça "réparer l'ascenseur social" grâce à la fonction publique. 

La nouveauté ce sera donc ce concours d'entrée parallèle : un concours spécial "égalité des chances". Ce seront les mêmes épreuves que les autres candidats, mais des places supplémentaires réservées aux étudiants modestes. À l'ENA il y a 40 recrues chaque année, il pourra y en avoir jusqu'à six de plus, issues de ce concours diversité. L'entourage du chef de l'État se refuse à parler de quotas ou de discrimination positive, pourtant c'est exactement à cela que ça ressemble. Des petits nouveaux pour casser une vérité implacable. 

En 2019, il y avait seulement 1% de fils d'ouvrier dans cette prestigieuse maison, qui forme les hauts fonctionnaires, avec pour conséquence "des profils formatés et une pensée uniforme", d'après l'Élysée. Une fabrique des élites dont Emmanuel Macron, lui-même, a été diplômé en 2004. 

À écouter également dans ce journal :

À lire aussi

Coronavirus - Face à la pandémie, le gouvernement croit toujours pouvoir éviter un reconfinement. C'est le message qu'a fait passer Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, hier. Le nombre de cas positifs a baissé la semaine dernière en France, l'exécutif continue d'appeler à la vigilance des Français.

Précarité étudiante - Pour aider les étudiants qui souffrent de la précarité, la grande distribution se mobilise. Intermarché, Picard, Carrefour, Leclerc, Système U ou encore Casino, viennent porter main-forte aux associations d'aide alimentaire, qui manquent de stock.

États-Unis - Le magnat du porno américain, Larry Flynt est décédé à l'âge de 78 ans, ce mercredi 10 février. Le fondateur, dans les années 70, du magazine Hustler a été emporté par une crise cardiaque. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/