1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 6h - Marseille : opération "recrutement sauvage" de personnels dans un collège
2 min de lecture

Les infos de 6h - Marseille : opération "recrutement sauvage" de personnels dans un collège

Face au manque de personnel, les parents d’élèves du collège Jean Giono organisent leur propre session de recrutement lundi 7 juin. Ils appellent des habitants à devenir surveillants, CPE ou secrétaire.

À Marseille, des parents mobilisés pour lutter contre le manque de personnel au collège.
À Marseille, des parents mobilisés pour lutter contre le manque de personnel au collège.
Crédit : Hugo Amelin / RTL
Le journal RTL de 6h du 07 juin 2021
09:29
Le journal RTL de 6h du 07 juin 2021
09:29
Hugo Amelin

La peinture est fraîche mais la coquille est vide. Depuis son déménagement et sa totale rénovation il y a cinq ans, le nombre d’élèves du collège Jean Giono a doublé, sans que le recrutement de professionnels encadrants ne suive. Les élèves, dont la moitié sont boursiers, se retrouvent alors livrés à eux-mêmes dans la cour de récréation, les couloirs ou la cantine. Aujourd’hui, 700 jeunes de 11 à 15 ans sont encadrés par deux ou trois surveillants.

Voyant la situation s’aggraver, les parents d’élèves, épaulés par plusieurs professeurs, réclament d’urgence que l’Éducation nationale s’adapte à cette évolution démographique et embauche trois "pions", un conseiller principal d’éducation et une secrétaire à mi-temps. Alors que leurs demandes ont été refusées à plusieurs reprises, le parking de l’établissement installé dans le XIIIème arrondissement, au carrefour de quartiers résidentiels et de cités, va se transformer en Pôle emploi improvisé toute la matinée du lundi 7 juin.

"Nous avons fait passer des petites annonces et nous avons trouvé des gens sérieux, motivés, investis dans l’éducation qui nous ont remis leurs CV et que nous allons transmettre à l’inspection académique", explique dans un sourire Laëticia, maman d’une élève de 6ème.

Les risques d'un "collège-ghetto"

Ce faible contingent d’adultes référents contient difficilement les bagarres qui peuvent se déclencher à la cantine, repérer et intervenir à temps en cas de harcèlement scolaire. Pourtant priorité affichée du ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer, les moyens pour lutter contre ce phénomène manquent cruellement dans le cas de cet établissement. "On a besoin de se sentir en sécurité quand on arrive au collège, pas d’être stressé quand une bagarre éclate car on ne sait pas combien de temps elle va durer", confie Maeva, élève de 4ème. 

À lire aussi

"Ici, tout met plus de temps à se régler, les trois surveillants courent partout dans l’établissement et il y a rarement quelqu’un à la vie scolaire, l’infirmière est en congé maladie depuis des mois, alors on n’a personne à qui parler. La situation est bien pire qu’il y a deux ans quand je suis entrée en 6ème", poursuit la collégienne.

"Si le climat se dégrade, ça va devenir un collège-ghetto, comme il y en a déjà trop à Marseille", conclut Séverine Gil, l’une des délégués de parents d’élèves. "On nous fait souvent la leçon à nous les parents de ne pas assez contrôler nos gamins, mais l’éducation nationale doit aussi assumer son devoir, sa part du boulot. On a besoin d’adultes pour prévenir le harcèlement efficacement, pour veiller les comportements, voir quand des groupes de pression se forment... Si on n’y arrive pas, ce sera un échec pour tout le monde et pour l’Éducation nationale en premier".

À écouter également dans ce journal

Politique - La polémique enfle autour de Jean-Luc Mélenchon, qui a déclaré dimanche "vous verrez que dans la dernière semaine de la campagne présidentielle, nous aurons un grave incident ou un meurtre".

Présidentielle 2022 - Invitée du Grand Jury de RTL dimanche 6 juin, Marine Le Pen a appelé Éric Zemmour à renoncer à une éventuelle candidature.

Législatives - La ministre chargée de l'autonomie Brigitte Bourguignon a remporté les législatives partielles dans le Pas-de-Calais ce week-end.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/