2 min de lecture Réforme des retraites

Les infos de 12h30 - Réforme des retraites : le gouvernement prêt à lâcher du lest ?

ÉCLAIRAGE - Depuis plusieurs semaines l'État tente de négocier avec les nombreux représentants syndicaux, la mise en plus d'un régime de retraites finalement pas si universel.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
RTL Midi du 05 décembre 2019 Crédit Image : Ludovic MARIN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You édité par Noé Blouin

L’exécutif a lancé son opération déminage pour faire passer sa réforme des retraites. "Nous ne calerons pas", a annoncé le patron des députés LaREM, Gilles Legendre, mais le gouvernement a pourtant commencé à faire des concessions, notamment auprès des enseignants et des forces de l'ordre.


Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner a adressé, le 4 décembre dernier, un courrier aux syndicats policiers, leur promettant qu'ils conserveraient leurs droits à un départ anticipé et leur niveau de retraites. Une annonce qui donne l'impression que l'État va "saupoudrer" les mesures.

Les ministres ont reçu une lettre de mission, dans laquelle ils étaient invités à lâcher du lest et garantir les acquis de certains régimes spéciaux, tout en donnant le sentiment que ces derniers n'existent plus.

Jean-Michel Blanquer, a ainsi reconnu qu'il fallait accompagner la réforme de retraites d'une hausse significative du salaire des enseignants qui commence leur carrière. Invité ce matin sur RTL, Jean-Baptiste Djebarri, secrétaire d'État aux Transports a envoyé des signaux aux cheminots. En coulisse, à la SNCF et à la RATP, une porte de sortie est déjà discutée depuis des semaines : appliquer la fameuse clause "grand-père".

À lire aussi
À Périgueux (Dordogne), un poste électrique a été touché, entraînant la coupure d'électricité de 34.000 foyers réforme des retraites
Les infos de 12h30 - Coupures d’électricité : que risquent les militants CGT ?

L'exécutif pourrait appliquer la réforme par point aux salariés embauchés ces dernières années. En 2009 pour la RATP, où les contrats de travail étaient déjà -10 ans au niveau social et en 2020 pour la SNCF, où les nouveaux arrivants embauchés en janvier 2020 perdront leur statut de cheminots contre une légère augmentation de salaire. Deux cas de figure qui ressemblent à un régime spécial, allégé, mais spécifique tout de même.

À écouter également dans ce journal

Paris - Un défilé est prévu dans la capitale ce jeudi 5 décembre. Pour assurer le bon déroulement de la manifestation, plus de 6.000 représentants des forces de l'ordre ont été déployés.

SNCF - Faute de trains, les gares françaises sont vides. À Lille, très peu de passagers se sont risqué à voyager ce jeudi, seulement une dizaine de TER étaient annoncés, sur 1.300 habituellement dans la région des Haut-de-France.

Marseille - De nombreux Phocéens sont descendus dans la rue, ce jeudi 5 décembre. Le député des Bouches-du-Rhône, Jean-Luc Mélenchon était présent dans le cortège, qui comptait plusieurs milliers de personnes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réforme des retraites Édouard Philippe Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants