1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 12h30 - Calvados : des éboueurs en grève après le suicide de leur collègue
2 min de lecture

Les infos de 12h30 - Calvados : des éboueurs en grève après le suicide de leur collègue

Deux semaines après le suicide d'un éboueur licencié pour avoir bu deux bières dans le Calvados, ses collègues sont en grève ce vendredi 19 juin. Ils dénoncent ce licenciement abusif ainsi que leurs conditions de travail.

Les éboueurs en grève après le suicide de leur collègue, licencié pour avoir bu deux bières pendant son service
Les éboueurs en grève après le suicide de leur collègue, licencié pour avoir bu deux bières pendant son service
Crédit : Frédéric Veille
RTL Midi du 19 juin 2020
24:25
RTL Midi du 19 juin 2020
24:25
Frédéric Veille - édité par Sarah Ugolini

Ce vendredi 19 juin, les camions des éboueurs du Calvados sont restés au dépôt. Un hommage et une grève à la fois. Il y a deux semaines tout juste, un éboueur du Fresne-Camilly mettait fin à ses jours. Il avait été licencié pour avoir bu deux bières pendant ses heures de service. L'homme avait laissé une lettre à ses pieds, incriminant la direction de son entreprise.

Aujourd'hui, les salariés de la Coved dénoncent leurs conditions de travail. Pour cette journée de grève, l'émotion était encore très forte quinze jours après le décès de Stephano Patry. "On n'a toujours aucun mot de soutien des responsables, du directeur", déplore Yannick Martin, le représentant de la CGT. 

"Lors de la réunion lundi, la DRH m'a pris à part et m'a dit : 'Faut arrêter de faire la chialeuse, la pleurnicheuse devant les médias. Le directeur m'a dit : 'On ne se suicide pas pour un licenciement'. Mais si, il y a des gens qui se suicident pour un licenciement, la preuve",  s'insurge le syndicaliste.  

On a déposé plainte samedi dernier pour homicide involontaire

Le frère de Stephano Patry au micro de RTL.

Émotion et colère pour la cinquantaine de collègues présents ce vendredi matin, et parmi eux, il y avait le frère du défunt. "Ça me touche parce que je me dis que Stephano était bien aimé de ses collègues. On a déposé plainte samedi dernier pour homicide involontaire", confie-t-il. "On ne licencie pas quelqu'un au bout de 25 ans pour une petite faute. Ils auraient pu lui donner une sanction", assure le frère de l'éboueur qui s'est donné la mort. 

À lire aussi

La grève prend fin ce vendredi 19 juin au soir chez les salariés de la Coved, mais d'autres journées d'actions sont prévues ces prochains jours. 

À écouter également dans ce journal :

Environnement - La convention citoyenne pour le climat fait ses propositions. Les 150 membres commencent à voter leurs propositions pour que la France réduise "d'au moins 40%" ses émissions de gaz à effet de serre. Elle propose par exemple d’interdire la location des "passoires énergétiques" à partir de 2028.

Violences à Dijon - Une vaste opération de perquisitions mobilisant 140 CRS était en cours ce vendredi 19 juin au matin dans les quartiers sensibles des Grésilles, à Dijon, et du Mail à Chenôve, à la suite des violences survenues du 12 au 15 juin. "Les opérations de police visent à rechercher des armes, des munitions et des stupéfiants", a indiqué Bernard Schmeltz, préfet de région.

Cyberattaque - L'Australie accuse la Chine de s'être introduite dans le système informatique du gouvernement et de ses administrations. Le gouvernement de Scott Morrison avait provoqué la colère de Pékin en appelant à une enquête internationale indépendante sur les origines de la pandémie, et en dénonçant une diplomatie chinoise agressive. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/