1 min de lecture Pollution

Les festivals de musique de plus en plus éco-responsables

Ce week-end, les 1er et 2 juin, le festival We Love Green se déroulera à Paris dans le bois de Vincennes. Cette fois-ci, il sera éco-responsable. Les 80.000 spectateurs devront utiliser une gourde ou acheter des verres consignés et l'empreinte carbone des artistes va être calculée.

ecologie C'est notre Planète Virginie Garin iTunes RSS
>
Les festivals de musique de plus en plus éco-responsables Crédit Image : Cécile de Sèze / RTL.fr | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin édité par Sarah Ugolini

Les festivals de musique sont de plus en plus écolos. Ce week-end se tiendra le festival We Love Green à Paris dans le bois de Vincennes. Des dizaines d'artistes viendront s'y produire entre deux conférences sur le climat et seront priés de boire à la gourde.

En effet, Booba et Chris and The Queens devront aller boire à la fontaine à eau s'ils ont soif. Le plastique a été interdit. Fini l'image des festivals avec le lendemain des pelouses jonchées de déchets, de bouteilles ou de gobelets. Cette fois-ci, les 80.000 spectateurs devront utiliser une gourde ou acheter des verres consignés. L'empreinte carbone des artistes va être calculée et les organisateurs vont leur proposer de la compenser en donnant un peu d'argent pour des projets de reforestation. Les scènes seront éclairées avec 100% d'énergie verte : biocarbruants, huiles de friture recyclées et  panneaux solaires.

Et entre deux concerts, des personnalités de l'environnement, des scientifiques, monteront sur scène pour faire des conférence sur le climat la biodiveristéWe Love Green est le festival écolo exemplaire mais il y en a d'autres. En effet, il existe le Cabaret vert à Charleville-Mézières (Ardennes) ou Woodstover à Vaulx-en-Velin (Rhône. En fait, depuis quelques années, tous font des efforts, aux Vieilles Charrues, le public fait par exemple pipi dans des toilettes et trie ses déchets.

Une nouvelle génération écologiste

C'est comme si ces lieux qui accueillent un public plutôt jeune voulaient se mettre en phase avec leur préoccupations. Les jeunes ont voté surtout vert aux élections européennes. Ils ne sont pas tous comme ça, mais c'est une vraie génération. À Woodtsok, leurs grands parents parlaient de liberté sexuelle et étaient contre la guerre. 50 ans plus tard, les jeunes veulent sauver les baleines et construire des éoliennes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pollution Périphérique parisien
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants