1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le virus zika transmis par les moustiques détecté en Martinique et en Guyane
2 min de lecture

Le virus zika transmis par les moustiques détecté en Martinique et en Guyane

Deux premiers cas de personnes contaminées par le virus zika ont été identifiés en Guyane et en Martinique, a annoncé le ministère de la Santé.

Des moustiques en Martinique, le 2 septembre 2010.
Des moustiques en Martinique, le 2 septembre 2010.
Crédit : PATRICE COPPEE / AFP
Julien Absalon & AFP

En Guyane et en Martinique, deux personnes ont été contaminées par le virus zika, une maladie transmise par les moustiques et qui fait partie de la famille de la dengue et de la fièvre jaune et de l'hépatite C. Le ministère de la Santé, qui a officialisé samedi 19 décembre ces deux cas, dit suivre de très près l'évolution de ce virus potentiellement épidémique.

Identifié pour la première fois en 1947, le zika peut entraîner l'apparition de plusieurs symptômes similaires à ceux de la grippe dans les 3 à 12 jours qui suivent la piqûre du moustique infecté. Les malades peuvent ainsi souffrir de fièvre peu élevée, de maux de tête ou encore de courbatures. Des cas d'éruptions cutanées, conjonctivite, douleur derrière les yeux et d'œdème des mains et/ou des pieds ont également été signalés. La plupart des contaminés ne présentent toutefois aucun de ces symptômes et ne savent donc même pas qu'elles sont porteuses du virus. Pour l'heure, il n'existe aucun traitement, ni vaccin. La guérison se fait donc toute seule. Il est seulement possible d'utiliser des médicaments pour traiter directement les différents symptômes.

Un risque en France métropolitaine

Face à cette maladie, les femmes enceintes sont particulièrement vulnérables. En cas d'infection, leur nouveau-né risque de subir des malformations congénitales. Au Brésil, touché par le zika, de nombreux cas de microcéphalie, une anomalie de la croissance de la boîte crânienne, ont été détectés. Il y a également un risque chez les contaminés de subir des dommages neurologiques tels que du syndrome de Guillain-Barré.

Cela a d'ailleurs incité le Brésil à mettre sur pied un plan de combat pour lutter contre le virus qui sévit principalement dans l'ensemble de la zone intertropicale et qui a touché, au total, au moins neuf pays d'Amérique latine. Fin 2013, près de 55.000 personnes avaient été contaminées par le virus Zika en Polynésie française. Un chiffre colossal représentant un cinquième de la population de l'archipel.

À écouter aussi

Ce retour tonitruant de la menace a d'ailleurs conduit les autorités sanitaires françaises à mettre en alerte les agences régionales de santé des Antilles. Mais le Haut Conseil à la santé publique a également signalé que la France métropolitaine risquait elle aussi d'être touchée par ce virus, rapporte Le Figaro.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.