1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le navire anti-migrants en passe d'être sauvé par un bateau d'aide aux réfugiés ?
2 min de lecture

Le navire anti-migrants en passe d'être sauvé par un bateau d'aide aux réfugiés ?

Le bateau des nationalistes, repoussé des côtes tunisiennes, dérive depuis lundi 7 août. Il serait en passe d'être remorqué par un bateau d'aide aux réfugiés, le Sea Eye.

Le navire anti-migrants C-Star, le 5 août au large de la Lybie.
Le navire anti-migrants C-Star, le 5 août au large de la Lybie.
Crédit : ANGELOS TZORTZINIS / AFP
Océane Blanchard & AFP

La fin du voyage a-t-elle sonné pour le C-Star ? Le navire "anti-migrants" n'a pas changé de position maritime depuis cinq jours. Rejeté alors qu'il tentait d'accoster en Tunisie pour se ravitailler dimanche 6 août, et silencieux depuis, le bateau aurait lancé un appel de détresse vendredi 11 août.

Affichant les mêmes latitudes et longitudes depuis quelques jours, le navire des militants serait en passe d'être "remorqué" par le Sea Eye, un bateau d'une association allemande d'aide aux migrants, selon leur publication Facebook.

Michael Buisson Heuer, le président de Sea Eye, a déclaré que l'aide aux personnes en détresse "est le devoir de tous ceux qui sont en mer - sans distinction de leur origine, de leur couleur, de leur religion ou de leurs convictions."

Les militants nationalistes démentent avoir besoin d'aide

Comble de l'ironie pour ces militants du C-Star, venant des différents pays européens, qui ont lancé l'opération "Defend Europe" dans le but de "rapatrier" les migrants vers les côtes africaines. Après avoir lancé un financement participatif, ils avaient embarqué le 7 juillet en Méditerranée.

À lire aussi

Un porte-parole des militants du C-Star a pour sa part expliqué vendredi 11 août qu'il n'y avait pas de situation de détresse, le bateau ayant simplement arrêté ses moteurs pour "résoudre un problème technique". 

Une mission qui accumule les échecs

Le projet "Defend Europe" a multiplié les rejets : Selon l’AFP, le navire aurait été empêché la semaine dernière de se ravitailler dans un port grec. Autre exemple, au début de son périple, le C-Star avait été retenu pendant une semaine dans le canal de Suez par les autorités égyptiennes à la recherche d'armes à bord.

C'est avec le rejet Tunisien dimanche 6 août que leur périple semble avoir été condamné, suite à la mobilisation de pêcheurs pour empêcher un éventuel accostage dans le port de Zarzis. "Nous allons fermer le canal qui sert au ravitaillement", avait affirmé un responsable de l'Association des marins pêcheurs.

Le bateau, coincé en Méditerranée, avait également suivi deux navires d'ONG en leur adressant ce message par radio: "Nous nous vous demandons de quitter la zone de secours. Vous agissez comme un facteur incitatif pour les trafiquants d'êtres humains". Un coup d'éclat qui n'avait cependant pas eu de conséquences. 

La rédaction vous recommande

.

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/