1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 7h30 : le débat des 35 h relancé à l'université d'été du PS
3 min de lecture

Le journal de 7h30 : le débat des 35 h relancé à l'université d'été du PS

REPLAY - Après les critiques d'Emmanuel Macron, le sujet sensible des 35 h a refait surface alors que se tient ce week-end à la Rochelle l'université d'été du PS.

RTL
RTL
Le journal de 7h30 du 29/08/2015.
13:32
Maxence Lambrecq

Grand absent de l'université du PS, le ministre de l’Économie a une nouvelle fois déclenché des réactions courroucées dans son camp en critiquant jeudila mise en place des 35 heures. Penser que "la France pourrait aller mieux, en travaillant moins, c'était des fausses idées", a-t-il lâché devant le Medef. La clarification, plutôt cinglante, ne s'est pas fait attendre: "pas de remise en cause des 35 heures", a assuré depuis Châlons-en-Champagne Manuel Valls, qui sera présent à la Rochelle ce samedi 29 août.

"Le moins que l'on puisse dire est que cette phrase est une fausse bonne idée", a réagi le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone. Représentant de l'aile gauche, le député du Cher Yann Galut a été plus virulent. "La bataille de la réduction du temps de travail, c'est une bataille historique. Il a quelque part insulté Jaurès, Léon Blum, François Mitterrand, Lionel Jospin et Martine Aubry", a-t-il lancé sur France Info, accusant le ministre de "renier toutes les valeurs de la gauche". L'intéressé lui-même a fait machine arrière, assurant dans une déclaration transmise à l'AFPqu'il ne "parlai(t) pas des 35 heures"et que le travail demeure "le plus beau combat de la gauche".

À écouter également dans ce journal

- Rhabillé pour la rentrée. Le budget dressing pour la reprise est en moyenne de 106 euros par enfant selon une enquête révélé par RTL ce samedi matin.

- L'A1 est toujours bloquée par des gens du voyage ce samedi matin dans le sens Paris-province alors que Bison Futé classait déjà rouge ce dernier jour de retour de vacances.

À lire aussi

- Quatre hommes soupçonnés d'être impliqués dans le drame des 71 migrants trouvés morts dans un camion garé sur le bord d'une autoroute autrichienne doivent comparaître samedi devant la justice hongroise, deux jours après la macabre découverte.

- Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a déclaré vendredi à Auch, dans le Gers, que la République devait répondre avec "une fermeté absolue" aux auteurs de l'incendie "criminel, stupide, lâche" de la mosquée de la commune il y a six jours.

- Il y a bien eu un deal financier entre des journalistes français,"qui se disent piégés" et le roi du Maroc. Les deux journalistes sont arrivés ce vendredi soir au Palais de justice de Paris pour être présentés à un juge d’instruction, en vue de leur éventuelle mise en examen.

-Les syndicats de l'enseigne La Halle (groupe Vivarte), à l'exception de la CFDT, ont validé le projet d'accord du plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) prévoyant la suppression nette de 1.476 postes.

- Après le nouveau sacre de Gévrise Emane vendredi, Teddy Riner espère ce samedi un nouveau titre de champion du monde aux championnats de judo à Astana, au Kazakhstan.

- L'effet Michel aura été de courte durée. Après son écrasante victoire contre Troyes la semaine dernière, l'OM a perdu vendredi contre Guingamp( (2-0).

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/