2 min de lecture État d'urgence

Le journal de 7h : quand les proviseurs contournent la loi Évin pour protéger les élèves

REPLAY - Certains proviseurs préfèrent que leurs élèves fument dans la cour plutôt que sur le trottoir depuis les attentats du 13 novembre à Paris.

Générique 1 Le journal RTL La rédaction de RTL
>
Le journal de 7h : quand les proviseurs contournent la loi Évin pour protéger les élèves Crédit Image : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Adeline François
Adeline François
Journaliste RTL

Dans le cadre de l'état d'urgence, certains lycées laissent leurs élèves fumer dans l'enceinte des établissements, mettant en avant la sécurité des adolescents. Des pratiques qui ne plaisent pas vraiment aux associations anti-tabac. Ainsi, deux plaintes ont été déposées la semaine dernière à Lyon contre le lycée Saint-Exupéry et contre le rectorat par une pneumologue. Trois recours sont aussi en train d'être constitués devant le tribunal administratif contre trois établissements d’Île-de-France par l'association Droit des Non-fumeurs.

Si les associations estiment ces pratiques irresponsables, les chefs d'établissements jugent ce dispositif nécessaire pour protéger les élèves. "C'est irresponsable de laisser mes élèves sur le trottoir. C'est une question de prise de décision par rapport aux personnes qui sont sous ma responsabilité", estime notamment Pascal Charpentier, proviseur du lycée du parc à Lyon.

À écouter également dans ce journal

- À Bruxelles, l'enquête repart à zéro après la libération sans condition de Fayçal Cheffou. Les enquêteurs sont toujours à la recherche du 3e homme de l'aéroport.

À lire aussi
Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb quittant l'Élysée le 12 juin 2018. Gérard Collomb
Collomb : immigration et antiterrorisme, ses deux grandes réformes controversées

- Un test grandeur nature sera effectué, mardi 29 mars, à l’aéroport de Bruxelles en vue d’une possible réouverture, dont la date n’est pas encore fixée. Une zone temporaire d'enregistrement va être testée. 

- 28 victimes sur 35 ont été identifiées après les attentats de Bruxelles. Parmi elles, 16 sont Belges.

- Après les attentats de Bruxelles, 1.600 policiers et gendarmes ont été déployés en renfort en France. Sauf, qu'il s'agit de redéploiement. Ainsi, une compagnie de CRS affectée à la surveillance de la Jungle de Calais, a été redéployée à la frontière franco-belge.

- 5.000 foyers sont toujours privés d'électricité en Bretagne et Normandie après de fortes rafales de vent.

- Les enquêteurs du FBI ont réussi à débloquer l'iPhone de l'un des terroristes de San Bernardino, mettant fin au bras de fer judiciaire avec Apple.

- Le match amical France-Russie a lieu ce soir au Stade des France. C'est le premier match de l'équipe de France dans le stade depuis les attentats du 13 novembre. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
État d'urgence Tabac Lycée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782586605
Le journal de 7h : quand les proviseurs contournent la loi Évin pour protéger les élèves
Le journal de 7h : quand les proviseurs contournent la loi Évin pour protéger les élèves
REPLAY - Certains proviseurs préfèrent que leurs élèves fument dans la cour plutôt que sur le trottoir depuis les attentats du 13 novembre à Paris.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/le-journal-de-7h-quand-les-proviseurs-contournent-la-loi-evin-pour-proteger-les-eleves-7782586605
2016-03-29 07:49:32
https://cdn-media.rtl.fr/cache/7TBoC0X_jQEmb1TWTwKC_Q/330v220-2/online/image/2014/0610/7772519798_l-info-sur-rtl.jpg