Des plaintes déposées contre des lycées qui laissent leurs élèves fumer dans l'établissement pendant l'état d'urgence

INFO RTL / REPLAY - Des autorisations exceptionnelles ont été données dans le cadre de l'état d'urgence. L'association Droit des Non-fumeurs réclame le respect de la Loi Évin.

>
Des plaintes déposées contre des lycées qui laissent leurs élèves fumer dans l'établissement pendant l'état d'urgence Crédit Image : FRANK PERRY / AFP Crédit Média : Anaïs Bouissou

Selon Alliance Contre le Tabac, plus de la moitié des établissements français contredisent la loi Évin depuis le déclenchement de l'état d'urgence. Pour dénoncer ce phénomène, deux plaintes ont été déposées la semaine dernière à Lyon contre le lycée Saint-Exupéry et contre le rectorat par une pneumologue. Trois recours sont aussi en train d'être constitués devant le tribunal administratif contre trois établissements d’Île de France par l'association Droit des Non-fumeurs

Face au risque d'attentat et après des alertes à la bombe qui ont visé des lycées de la capitale en février, des proviseurs reconnaissaient avoir donné des autorisations de fumer dans la cour plutôt que sur les trottoirs par mesure de sécurité. 

"On les laisse se faire tuer à petit feu"

"Soit disant c'est l'état d'urgence. On empêche nos enfants de se faire tuer devant les lycées et on les laisse se faire tuer à petit feu à l'intérieur ? C'est impossible. Comment est-ce qu'on peut ne pas respecter la loi ? C'est incroyable", estime la pneumologue Corinne Depagne qui a déposé les deux plaintes à Lyon. Les associations anti-tabac s'insurgent aussi du non respect de la loi Évin. Elles réclament donc au ministère d'interdire formellement cette pratique tolérée depuis quelques mois. 

Les chefs d'établissements continuent d'assumer leur position. "C'est irresponsable de laisser mes élèves sur le trottoir. C'est une question de prise de décision par rapport aux personnes qui sont sous ma responsabilité", estime notamment Pascal Charpentier, proviseur du lycée du parc à Lyon. Le syndicat national des personnels de direction de l'éducation nationale (SNPDEN) demande la mise en place de zones fumeurs tant qu'une menace terroriste pèse sur le pays. Cette disposition a été évoquée dans un décret publié par le ministère de l'Éducation nationale et de l'Intérieur, qui envisagerait toutefois des sanctions contre les établissements concernés. De son côté le ministère de la Santé a écrit aux chefs d'établissements afin de leur signifier que ceux-ci risquaient des sanctions s'ils laissaient les élèves fumer au sein des établissements. 

Votre avis
Risque terroriste : faut-il laisser les jeunes fumer dans leur lycée ?

Nombre de votes : 7486
*Sondage à valeur non scientifique

La rédaction vous recommande
par Anais BouissouJournaliste RTL
Suivez Anais Bouissou sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7782586234
Des plaintes déposées contre des lycées qui laissent leurs élèves fumer dans l'établissement pendant l'état d'urgence
Des plaintes déposées contre des lycées qui laissent leurs élèves fumer dans l'établissement pendant l'état d'urgence
INFO RTL / REPLAY - Des autorisations exceptionnelles ont été données dans le cadre de l'état d'urgence. L'association Droit des Non-fumeurs réclame le respect de la Loi Évin.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/des-plaintes-deposees-contre-des-lycees-qui-laissent-leurs-eleves-fumer-dans-l-etablissement-pendant-l-etat-d-urgence-7782586234
2016-03-29 06:34:00
http://media.rtl.fr/cache/wMotbAje50Ru96CvGownBA/330v220-2/online/image/2015/1118/7780556117_la-cour-de-recreation-d-un-lycee-illustration.jpg