1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 7h : les Mistral resteront à Saint-Nazaire
1 min de lecture

Le journal de 7h : les Mistral resteront à Saint-Nazaire

REPLAY - Paris et Moscou se sont entendus sur l'annulation de la vente des Mistral. Les navires resteront en France et la Russie sera intégralement remboursée.

Le Mistral "Sébastopol" qui devait être livré à la Russie à l'automne 2015
Le Mistral "Sébastopol" qui devait être livré à la Russie à l'automne 2015
Le journal de 7h : les Mistral resteront à Saint-Nazaire
12:00

Un grand gâchis. C'est le sentiment qu'ont les ouvriers de Saint-Nazaire, après l'annonce que la vente des navires de guerre Mistral à la Russie a été annulée. Les présidents François Hollande et Vladimir Poutine se sont entretenus au téléphone mercredi et sont parvenus à un accord : les Mistral vont rester à Saint-Nazaire et Moscou se verra reverser la totalité de la somme versée, soit 1,2 milliard d'euros.

Après huit mois de négociations sur le sujet, cette solution n'enchante pas les travailleurs des chantiers navals, qui craignent les répercussions sur leur carnet de commande.

À écouter également dans ce journal

- Le débris d'avion retrouvé la semaine dernière à La Réunion appartiendrait bien au Boeing qui assurait le vol MH370 entre Kuala Lumpur et Pékin, disparu mystérieusement en mars 2014. Le procureur de Paris a indiqué qu'il y avait de "fortes présomptions" que le flaperon retrouvé appartienne à cet avion. Les analyses se poursuivent pour les confirmer.

- Il y a 70 ans, le premier bombardement nucléaire touchait Hiroshima, au Japon. Les cloches de la ville ont sonné, ce jeudi matin, à la mémoire des 70 000 personnes qui ont péri lors de cette attaque.

À lire aussi

- Quelque 15 000 bacheliers n'ont toujours pas d'affectation dans le supérieur pour la rentrée. Aucune faculté n'a accepté leur dossier, impossible pour eux de préparer leur rentrée.

- À Nice, un passeur a été condamné à 18 mois de prison ferme. Il transportait dix migrants dans son véhicule, un à l'avant, six à l'arrière et trois dans le coffre, qui lui avaient versé entre 50 et 100 euros chacun.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/