1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 22h : relations glaciales entre Manuel Valls et François Hollande
2 min de lecture

Le journal de 22h : relations glaciales entre Manuel Valls et François Hollande

REPLAY - Pour le chef de l'État, Manuel Valls effectue une mauvaise campagne et ne se gêne pas pour le dire en privé.

Un micro RTL
Un micro RTL
Crédit : RTL
Le journal de 22h : relations glaciales entre Manuel Valls et François Hollande
13:41
Agnès Bonfillon & Christophe Pacaud

Relations glaciales entre Manuel Valls et François Hollande. Nous en parlions la semaine dernière après un article du Canard Enchaîné. Le Président de la république ne soutient aucun candidat de la primaire socialiste. En tout cas pas officiellement. Et si c'est le cas, il ne va certainement pas soutenir son ancien Premier ministre. C'est une indiscrétion RTL olivier Bost. En privé, le chef de l'État ne se gêne pas pour critiquer Manuel Valls et surtout sa campagne.

François Hollande a d'abord été étonné du début de campagne de Manuel Valls. Il a confié à plusieurs de ses proches, ne pas comprendre la stratégie de son ancien Premier ministre. Au fil des semaines, il se montre de plus en plus sévère : "Sa campagne n'est pas bonne", juge-t-il. Une campagne "pleine de contradictions", poursuit un proche du Président. Pour lui, Manuel Valls n'aurait jamais dû évoquer le 49.3, sujet sur lequel il doit maintenant revenir régulièrement. Pire encore, François Hollande, en déplacement en Corrèze, a pu réalisé le rejet que provoque Manuel Valls chez les sympathisants.

Du côté de l'Élysée, ce n'est pas mieux, Manuel Valls est un "traître" pour beaucoup, qui l'accusent d'avoir passé plus de temps à tuer François Hollande qu'à préparer son programme. 

À écouter également dans ce journal

- Face à une épidémie de grippe particulièrement virulente, "les services sont particulièrement sollicités, aux limites de leurs capacités", a annoncé Marisol Touraine.

À lire aussi

- Il sera 3 heures du matin en France lorsque Barack Obama fera son discours d'adieu, depuis Chicago, la ville où il a débuté sa carrière politique. 

- Cécile Bourgeon saura demain matin si sa demande de liberté conditionnelle est acceptée. Elle a été condamnée à 5 ans de prison pour la mort de sa petite fille Fiona, dont le corps n'a jamais été retrouvé. Le parquet général, lui, demande le maintien en détention.

- La Cour de cassation ne retient pas l'accusation de terrorisme à l'encontre de Julien Coupat et le groupe de Tarnac. Ils seront huit à comparaître pour association de malfaiteurs. Ils sont accusés d'avoir dégradé des lignes TGV en 2008.

- Colère chez les salariés de Carrefour. Un supermarché sur cinq a été perturbé aujourd'hui à l'appel de la CFDT pour dire non à l'ouverture le dimanche de 50 à 70 magasins.

- Pour la première fois de sa carrière Jean-Paul Belmondo se rendra à la cérémonie des Césars le 24 février prochain. S'il a décidé d'être présent, c'est parce que cette 42e cérémonie lui sera dédiée. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/