2 min de lecture Alstom

Le journal de 19h : Alstom va supprimer 400 postes à Belfort

REPLAY - L'entreprise a annoncé la fin, d'ici à 2018, de la production de trains dans la ville de l'Est de la France.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal de 19h : Alstom va supprimer 400 postes à Belfort Crédit Image : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
RTL Petit Matin - Julien Sellier
Julien Sellier Journaliste RTL

La production de trains sera stoppée d'ici 2018 dans l'usine de Belfort, où près de 500 personnes travaillent. La production sera délocalisée en Alsace en raison d'une baisse des commandes. La direction l'a annoncé ce mercredi 7 septembre après-midi. Il n'y aura donc pas de plan social, mais des propositions, pour les employés de Belfort, de transferts vers d'autres sites, ailleurs en France.

Alstom a assuré que "tous les salariés recevront, s’ils le souhaitent, une proposition de transfert vers des sites d’Alstom en France d’ici 2018". L'entreprise s'était installée en 1879 à Belfort, où elle avait produit sa première locomotive à vapeur en 1880. Elle s'était ensuite tournée vers les turbines et l'énergie. Déjà en décembre 2014, des menaces de suppressions de postes avaient été évoquées. 

Depuis, le carnet de commandes d'Alstom s'est désempli davantage, l'entreprise voyant même un contrat de 44 locomotives diesel lui échapper. En mai 2015, en visite dans l'usine de Belfort, le ministre de l'Économie, Emmanuel Macron, rassurait les employés, déclarant : "Notre objectif, c’est zéro licenciement chez Alstom Transport."

À écouter également dans ce journal

- Un mois et demi après l'adoption du texte de la loi Travail, plusieurs syndicats tiennent, ce mercredi 7 septembre, un grand meeting commun à Nantes. Un grève et un défilé sont prévus le 17 septembre.

À lire aussi
Les nouvelles rames du métro MP14 Métro
VIDÉO - Découvrez à quoi ressemblera le futur métro francilien

- Deux personnes sont toujours en garde à vue, ce mercredi 7 septembre au soir. Dans le même temps, une jeune femme fichée S est activement recherchée après la découverte de bonbonnes de gaz dans une voiture près de Notre-Dame de Paris.

- Lors de la suite de son procès, ce mercredi 7 septembre, Jérôme Cahuzac a évoqué d'autres activités financières que celles liées à Michel Rocard, comme il l'avait précisé précédemment. Jeudi 8 septembre, c'est l'ancienne épouse de l'ex-ministre qui sera interrogée.

- La date de diffusion d'une enquête d'Envoyé Spécial fait débat. Mardi 6 septembre, le Canard enchaîné accusait Michel Field d'avoir cédé à des pressions de Nicolas Sarkozy pour reporter l'émission.

Jean Ping, l'opposant au président sortant gabonais, Ali Bongo, affirme que des "fosses communes" existent désormais au Gabon, suite aux manifestations survenues avec l'élection présidentielle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alstom Emploi Licenciement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants