1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le "compost humain", la nouvelle tendance écolo aux États-Unis
1 min de lecture

Le "compost humain", la nouvelle tendance écolo aux États-Unis

Dans l'État de Washington (États-Unis), il est désormais possible l'utiliser le corps des défunts pour faire du "compost humain", une alternative écologique à la crémation ou l'enterrement.

Des tombes dans un cimetière (illustration)
Des tombes dans un cimetière (illustration)
Crédit : GEORGES GOBET / AFP
Écologie : du "compost humain" pour remplacer les funérailles classiques
00:01:20
Écologie : du "compost humain" pour remplacer les funérailles classiques
00:01:21
Céline Landreau - édité par Sarah Duhieu

Il est maintenant possible de faire don de son corps non pas à la science, mais à la terre. L'État de Washington, aux États-Unis, vient de légaliser "l'humusation du défunt", c'est-à-dire l'utilisation des corps pour faire de l'engrais, rapporte Le Parisien/Aujourd'hui en France. Le gouverneur de Washington y voit "un effort réfléchi pour réduire notre empreinte environnementale".

Ces obsèques 100% écolos ont aussi leurs défenseurs en France. Aujourd'hui, "on a le choix entre béton et plastique si l'on opte pour un enterrement, ou émettre énormément de CO2 en cas de crémation" résume Robert Morez, fondateur des cahier de l'agroécologie, qui milite depuis des années pour la légalisation de cette pratique, pour l'instant interdite en France.

Selon ce système, le défunt est enveloppé dans un linceul biodégradable, sans vêtements ni bijoux, puis déposé hors-sol sur un terrain réservé, entretenu par des professionnels. Il est ensuite recouvert de copeaux de bois. Au bout d'un an, on obtient environ un mètre cube d'humus. Ce compost peut alors être récupéré par les proches au cœur bien accroché pour fertiliser leur jardin.

Une technique qui ne serait pas si étrange à en croire Tanguy Chatel, sociologue spécialiste du funéraire. Il rappelle qu'il y a 50 ans, la crémation semblait encore une hérésie. Pour autant, il n'imagine pas un raz-de-marée vers le compost humain s'il venait un jour à être autorisé en France. "Retourner à la terre, c'est romantique dans l'idée, mais un peu moins quand on pense à la décomposition", reconnaît-il.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.