1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. La pilule du lendemain sera désormais gratuite pour toutes, sans ordonnance
2 min de lecture

La pilule du lendemain sera désormais gratuite pour toutes, sans ordonnance

Le gouvernement a annoncé mardi 20 septembre que l'accès à la pilule du lendemain en pharmacie sera gratuit et sans ordonnance.

La pilule du lendemain
La pilule du lendemain
Crédit : MYCHELE DANIAU / AFP
La pilule du lendemain sera désormais gratuite pour toutes, sans ordonnance
00:01:02
Julien Doucet & AFP

Le ministre de la Santé, François Braun a annoncé mardi 20 septembre que l'accès à la contraception d'urgence, ou pilule du lendemain, va devenir gratuit et sans ordonnance pour toutes les femmes quel que soit leur âge. Auparavant, la gratuité du médicament n'était en vigueur que pour les femmes mineures et les étudiantes majeures

Cette mesure sera accompagnée de la gratuité des dépistages des infections sexuellement transmissibles pour les personnes de moins de 26 ans. Aussi, ces tests pourront être effectués sans ordonnance pour les personnes concernées. Ces mesures seront inscrites dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale 2023.

François Braun a déclaré : "En ce qui concerne la contraception féminine, nous renforçons (...) la protection des femmes en facilitant leur accès à la contraception d'urgence en pharmacie, de manière gratuite et sans ordonnance, à tout âge." Le prix variait auparavant entre trois et une vingtaine d'euros, selon les pharmacies. Le médicament était accessible et gratuit pour les mineures auprès des infirmières scolaires, des centres de dépistage ou dans les pharmacies. La sécurité sociale pouvait prendre partiellement en charge la pilule, sous condition d'une prescription.

La décision a été saluée dans un communiqué par Isabelle Rome la ministre déléguée à l'Égalité entre les femmes et les hommes. "À l'heure où nous assistons à une montée des conservatismes en Europe et dans le monde, notre gouvernement démontre une fois de plus que l'égalité femmes-hommes et le droit des femmes à disposer de leurs corps sont des priorités absolues", a-t-elle notamment déclaré.

Parmi le dépistage des IST, seul celui du VIH était jusqu'ici gratuit. François Braun a également indiqué : "Désormais, la possibilité de dépistage sera étendue à toutes les infections sexuellement transmissibles pour lutter le plus précocement possible contre (la) reprise des infections."

Le ministre de la Santé souhaite augmenter les moyens de prévention pour empêcher les infections. Il explique : "Seulement 2% de notre budget est consacré à la prévention contre 4% chez nos voisins". François Braun reconnait "un défaut de prévention, d'information ou un relâchement plus global".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire