1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Le Japon dit oui à la pilule abortive... mais avec l’accord du conjoint
1 min de lecture

Le Japon dit oui à la pilule abortive... mais avec l’accord du conjoint

VU DANS LA PRESSE - Les Japonaises voulant obtenir une pilule abortive devront, au préalable, avoir l'accord de leur conjoint.

Plaquettes de pilules contraceptives
Plaquettes de pilules contraceptives
Crédit : AFP
Guillaume Dosda

La pilule abortive, qui permet à une femme d'avorter sans intervention chirurgicale, devrait être autorisée d'ici la fin de l'année au Japon. Néanmoins, son utilisation par les Japonaises sera soumise à l'accord préalable de leur conjoint, rapporte The Guardian.

Le Japon est l'un des 11 seuls pays qui exigent le consentement d'un tiers pour les avortements, malgré les appels à mettre fin à cette pratique lancés par l'Organisation mondiale de la santé et le Comité des Nations unies pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes.


"Le 'consentement du conjoint' devient un problème lorsqu'il y a un désaccord avec ce dernier, ou que le conjoint oblige la femme à donner naissance contre son gré", explique Kumi Tsukahara, membre de l'association Action for Safe Abortion Japan. "Être forcée de poursuivre une grossesse non désirée est une violence et une forme de torture", poursuit-elle.

"Les femmes ne sont pas la propriété des hommes", déclare Mizuho Fukushima, députée de l'opposition, membre du Parti social-démocrate. Aussi, ce traitement ne serait pas couvert par l'assurance maladie et serait facturé 100 000 yens, soit environ 730 euros. Ce qui le rendrait inaccessible pour les femmes les plus précaires.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
Flash Actu