1 min de lecture Société

"La guerre du camembert est déclarée", lance Pascal Praud

ÉDITO - Depuis le 1er mai, les fromages AOP de Normandie doivent attester d'un pourcentage minimum de lait de vaches de race normande.

Pascal Praud Le Praud de l'info Pascal Praud
>
"La guerre du camembert est déclarée", lance Pascal Praud Crédit Image : GILE MICHEL/SIPA | Crédit Média : RTLNET | Durée : | Date :
La page de l'émission
Les auditeurs ont la parole - Praud
Pascal Praud et Loïc Farge

"Il y a le 'camembert de Normandie', celui qui marche, celui qui sent, il est parfait", note d'entrée Pascal Praud, selon qui "la guerre du camembert est déclarée". "Il y a le camembert fabriqué 'en Normandie', c'est un ersatz, une imitation", note-t-il par ailleurs. "Les industriels font les malins : ils écrivent 'fabriqué en Normandie', mais il n'y a que l'usine qui soit installée en Normandie. La vache, le lait ne sont pas normands. C'est un attrape-nigaud !", peste le journaliste.

"D'où la colère, à juste titre, des professionnels du camembert. Cette appellation 'en Normandie' entretient le flou", assure Pascal Praud, qui annonce que "ça va changer". Car, rappelle-t-il, "depuis le 1er mai il y a "obligation que le camembert de Normandie soit réalisé à 50% avec du lait de vaches élevées sur place. Bravo !"

"Dans le même temps, l'appellation 'en Normandie' disparaîtra. Elle ne correspond plus à rien", poursuit-il. "Et figurez-vous que c'est Bruxelles qui est à la manœuvre : le règlement européen protège contre toute utilisation commerciale, usurpation, imitation ou évocation", fait remarquer le journaliste, qui lance un "Incroyable, eurêka ! Vive l'Europe !" 

Lire la suite
Société Alimentation Fromage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants