1 min de lecture Jacques Toubon

Justice : le Défenseur des droits alerte sur la discrimination

Selon Jacques Toubon, Défenseur des droits, "la justice ne prend pas bien en charge les questions de discriminations".

Jacques Toubon est Défenseur des droits depuis juillet 2014 (archives).
Jacques Toubon est Défenseur des droits depuis juillet 2014 (archives). Crédit : BERTRAND LANGLOIS / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le Défenseur des droits, Jacques Toubon, estime dans un entretien au Monde publié ce samedi 3 janvier que "la justice ne prend pas bien en charge les questions de discriminations".

"Nous avons du mal avec les parquets. Nous multiplions les réunions de concertation pour travailler les techniques, notamment en matière d'administration de la preuve", explique Jacques Toubon, qui a été nommé en juillet dernier.

Il y a dix ans avait été créée la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité, la Halde, absorbée en 2011 par le Défenseur des droits en même temps que trois autres institutions : le Médiateur de la République, le Défenseur des enfants et la Commission nationale de déontologie de la sécurité. Et selon lui, la lutte contre les discriminations y a gagné. 

Discriminations à l'origine, au handicap, à l'engagement...

"La façon dont sont traitées aujourd'hui les questions des handicapés, des étrangers, est prise en compte d'un point de vue plus large ; qu'il s'agisse des relations avec les services publics ou avec la police par exemple", assure-t-il.

À lire aussi
racisme
Famille royale : Buckingham Palace accusé de discrimination dans son administration

Mais subsiste le "point un peu décevant", déplore-t-il, de la prise en charge de ces questions par la justice. En 2013, le Défenseur a saisi 96 fois la justice, dans 85% des cas pour des discriminations.

Le Monde précise que parmis les dossiers instruits en matière de discriminations cette année-là, 25,5% ont concerné l'origine des demandeurs (les étrangers), 15,8% les handicapés, 15,1% les problèmes de santé, 10% le syndicalisme ou encore 8,4% les discriminations dues à la grossesse.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jacques Toubon Justice française Discriminations
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants