1 min de lecture Jeux Olympiques

JO de Paris 2024 : trois salariés de la Solideo suspendus après des soupçons de propos racistes

Trois personnes salariées dans la société chargée de la livraison des ouvrages olympiques pour Paris-2024 ont été suspendues après des accusations de propos sexistes et racistes.

Le logo des Jeux Olympiques 2024
Le logo des Jeux Olympiques 2024 Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
William Vuillez
William Vuillez
et AFP

Une enquête interne a été déclenchée "il y a quelques jours", au sein de la Solideo, société chargée de la livraison des ouvrages olympiques pour les jeux de Paris en 2024. Dans le cadre de cette enquête, trois salariés ont été suspendus après des accusations de propos sexistes et racistes, a appris l'AFP ce lundi 19 avril auprès de l'établissement public.

Cette enquête fait suite à l'envoi de questions par le journal en ligne Mediapart, au sujet de propos sexistes, racistes et misogynes tenus au sein de l'établissement public, selon la Solideo. "Nous avons été saisis de questions de la part de Mediapart qui nous a rapporté des accusations extrêmement graves et choquantes, suffisamment graves pour déclencher une enquête en interne et suspendre trois salariés afin de pouvoir établir la véracité des choses", a expliqué la société.

Selon les témoignages recueillis par Mediapart qui a publié dimanche un article sur le sujet, sur les trois salariés visés par ces accusations, deux sont des cadres de la société placés à des postes-clés. L'audit pourrait déboucher sur des sanctions concernant les salariés visés par ces accusations, selon la Solideo.

Cet établissement public industriel et commercial qui emploie une centaine de salariés, est présidée par la maire de Paris Anne Hidalgo. Chargée de construire les ouvrages pérennes pour les JO de Paris, elle supervise 62 ouvrages allant du village des athlètes à des rénovations de gymnases, en passant par des ponts et passerelles.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jeux Olympiques Racisme Sexisme
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants