1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. INVITÉS RTL - Jeux vidéo : débat tendu entre deux psychologues
2 min de lecture

INVITÉS RTL - Jeux vidéo : débat tendu entre deux psychologues

Sabine Duflo et Yann Leroux, psychologues spécialisés dans le jeu vidéo, se confrontent autour des bienfaits et méfaits de l'industrie vidéoludique sur les joueurs.

Les visiteurs jouent au match de football "FIFA 20" aux jeux vidéo Gamescom, au 20 août 2019
Les visiteurs jouent au match de football "FIFA 20" aux jeux vidéo Gamescom, au 20 août 2019
Crédit : INA FASSBENDER / AFP
Sabine Duflo et Yann Leroux sont les invités de Yves Calvi
00:09:21
Sabine Duflo et Yann Leroux sont les invités de Yves Calvi
00:09:21
Yves Calvi & Nicolas Barreiro

La Paris Games Week a ouvert ses portes aux visiteurs le mercredi 2 novembre. Chaque année, des milliers de joueurs viennent découvrir ce salon animé par les développeurs et les éditeurs de jeux vidéo. En France, cette industrie est florissante et continue de gagner du terrain. Certains s'inquiètent du succès des jeux vidéo, comme Sabine Duflo, psychologue. 

"Ça reflète bien une dimension du jeu sur lequel on n'insiste pas assez, l'aspect très addictif", explique Sabine Duflo. "Chez un adolescent et un enfant, les fonctions exécutives, c'est-à-dire la capacité à décider, ne sont pas matures. Les jeux vidéo engendrent des comportements addictifs parce qu'ils mettent le joueur dans un environnement où la capacité de libre-arbitre est bafouée. Ils jouent sur cet aspect d'addiction pour garder le joueur captif". 

"C'est toujours le même conte de fées scientifiques que l'on entend depuis des années", rétorque Yann Leroux, docteur en psychanalyse. "Les jeux vidéo ne sont pas quelque chose qui affecte négativement les fonctions exécutives. C'est plutôt le contraire, à tel point qu'on l'utilise dans la rééducation des personnes âgées par exemple", poursuit-il. "Le syndrome de sevrage, qui a été inventé par Sabine Duflo, n'existe tellement pas que même l'OMS, qui a inventé l'addiction aux jeux vidéo, l'a supprimée de ses critères".

Un "enjeu de santé publique" ?

Pour Sabine Duflo, ces arguments ne tiennent pas. Elle évoque même un conflit d'intérêts. "On retrouve avec Yann Leroux toujours les mêmes arguments. Chaque fois qu'il y a des grands enjeux de santé publique, par exemple autour du tabac ou de l'alcool, vous allez avoir des lobbies qui vont trouver des experts favorables à leur discours et qui vont avoir toujours les mêmes arguments", estime la psychologue. "Tous les parents et les enfants sont victimes de cette stratégie d'addiction, mais en termes financiers, on ne fait pas le poids par rapport à cette industrie".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.