1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Inondations : Ségolène Royal craint la découverte de nouvelles victimes avec la décrue
2 min de lecture

Inondations : Ségolène Royal craint la découverte de nouvelles victimes avec la décrue

La ministre de l'Environnement craint que d'autres victimes ne viennent s'ajouter aux deux déjà recensées en Seine-et-Marne.

Ségolène Royal à l'Assemblée nationale, le 10 mai 2016
Ségolène Royal à l'Assemblée nationale, le 10 mai 2016
Crédit : SIPA
Eléanor Douet & AFP

"La décrue va être très lente" dans les régions inondées en France et il "est à craindre (...) qu'on puisse découvrir des victimes", a déclaré vendredi 3 juin la ministre de l'Environnement Ségolène Royal sur France 2. À ce jour, deux victimes sont à déplorer en Seine-et-Marne. Un homme de 74 ans est décédé le 2 juin à Evry-Grégy-sur-Yerres. Il a été emporté dans une rivière avec son cheval. L'animal a pu se relever, mais pas son cavalier. La veille, c'est une octogénaire qui avait été retrouvée dans son appartement à Souppes-sur-Loing. Une autopsie, pratiquée aujourd'hui, dira si elle est décédée suite aux inondations ou d'une autre cause. 
Ce 3 juin, alors que le niveau de la Seine continue de monter à Paris, la décrue s'amorce dans le Loiret et dans plusieurs villes durement touchées par les inondations comme Nemours et Montargis. "Le travail de reconstruction va être lent" dans les zones sinistrées, "ça prendra plusieurs semaines", a estimé Ségolène Royal qui "souhaite que l'on puisse accélérer les indemnisations, les solidarités".

Le réchauffement climatique responsable des inondations

Interrogée sur un possible lien de ces inondations avec le réchauffement climatique, Ségolène Royal a souligné qu'"à partir d'un seul phénomène, on ne peut pas généraliser". "Il faudrait qu'il y ait plusieurs phénomènes de ce type pour dire qu'il y a un lien", a-t-elle dit". "Le réchauffement climatique accentue les précipitations", a-t-elle toutefois noté. "Quand il pleut, il pleut plus violemment". "Il y a un travail d'urgence" à mener pour faire face aux inondations, et "un travail de fond, c'est l'enjeu de la COP 21", a-t-elle souligné.

La veille, c'est François Hollande qui avait fait un parallèle entre les inondations et le réchauffement climatique. Les intempéries "très graves" que connaît la France montrent la nécessité de lutter contre le réchauffement climatique, un phénomène contre lequel il faut agir "à l'échelle du monde", a-t-il déclaré. "Je ne voudrais pas que les intempéries, hélas, très graves que connaît mon pays puissent laisser penser que nous ne sommes pas touchés par ce phénomène" du réchauffement climatique, a dit le chef de l'État.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.