1 min de lecture Inondations

Inondations : "Boire des verres de pluie en terrasse, basta !", clame Pascal Praud

ÉDITO - En cette période de météo morose, le journaliste nous parle de la pluie et du beau temps.

Pascal Praud Le Praud de l'info Pascal Praud
>
Inondations : "Boire des verres de pluie en terrasse, basta !", clame Pascal Praud Crédit Image : AFP / Ludovic Marin | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
Les auditeurs ont la parole - Praud
Pascal Praud et Loïc Farge

"La pluie c'est très bien dans les chansons de Barbara, les films de Claude Sautet, les poèmes de Verlaine : Ô bruit doux de la pluie, etc. (1)", lance Pascal Praud. "La pluie, c'est très bien en anglais : Singing in the rain (2), Purple Rain (3), I can't stand the rain (4)", poursuit-il. "La pluie, c'est parfait à Londres, récurrent à Gravelotte, idéal en novembre, utile le dimanche quand on est amoureux. Chérie viens faire un tour sous mon parapluie", insiste le journaliste.

"Mais la pluie à Nemours ou à Roland-Garros, la pluie quand vient l'été, la pluie sans discontinuer, basta !", clame Pascal Praud. "Et moi qui ne suis pas né, ni tombé de la dernière pluie, et qui chaque matin vous offre des perles de pluie venues de pays où il ne pleut pas (5), je dis que boire des verres de pluie en terrasse, basta !", tonne-t-il encore. "Pleurer des rivières (6), basta ! À partir de la semaine prochaine, chantons et dansons sous le soleil !", conclut-il.

(1) Il pleure dans mon coeur, Paul Verlaine
(2) Singin' in the Rain, de Gene Kelly
(3) Purple Rain, de Prince
(4) I can't stand the rain, de Erruption
(5) Ne me quitte pas, de Jacques Brel
(6) Pleurer des rivières, de Viktor lazlo

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Inondations Intempéries Polémique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants