1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. INFO RTL - Coronavirus : 45% de tests en moins depuis la fin de la gratuité pour tous
2 min de lecture

INFO RTL - Coronavirus : 45% de tests en moins depuis la fin de la gratuité pour tous

Info RTL Une semaine après la fin de la gratuité des tests, le nombre de tests quotidiens a chuté presque de moitié. Une menace pour le suivi de l'évolution épidémique.

Laboratoire (illustration)
Laboratoire (illustration)
Crédit : Jody Amiet / AFP
INFO RTL - Depuis la fin de la gratuité des tests, les demandes ont baissé de 45%
02:57
Sophie Aurenche - édité par Sarah Belien

Cela va faire une semaine que les tests sont payants pour les non-vaccinés et la tendance est nette. Vendredi dernier, 1er jour d’entrée en vigueur de ces nouvelles règles, 379.242 tests ont été réalisés contre 690.000 le vendredi de la semaine d’avant. Même tendance pour samedi : une baisse de 45% en moyenne a été enregistrée.

Ce n’est pas une surprise. Le Président du Syndicat des Laboratoires craignait une baisse de 80%, mais elle est plus limitée pour le moment. Le ministre table lui sur 2 millions de tests par semaine contre 3,2 millions en moyenne quand ils étaient remboursés pour tout le monde.

Concernant les tests non remboursés, nous avons seulement des estimations du terrain : environ 20% de baisse, selon l’union des syndicats de pharmaciens. Même proportion pour Biogroup qui détient 25% du marché avec ses 900 laboratoires. La grande majorité des tests sont donc réalisés par des personnes qui ont des symptômes ou qui sont cas contact.

En ce qui concerne les autres, non remboursés pour des raisons de confort ou de loisirs, la tendance va sûrement évoluer avec le début des vacances et les non-vaccinés qui vont vouloir prendre le train ou l’avion.

Les chiffres du suivi de l'épidémie biaisés

À écouter aussi

Cette baisse soudaine des tests perturbe les chiffres liés à la Covid-19, une "turbulence momentanée", estime Antoine Flahault, l’un des meilleurs connaisseurs de l’épidémie. Selon lui, le taux de reproduction est sans doute sous-estimé. Il serait plutôt à 1,10 qu’à 1,03. L’épidémie n’est plus sous contrôle.

Cela tombe mal au moment où la tendance à la baisse semble s’inverser. Car tant qu’on est à 5.000 nouveaux cas par jour, l’enjeu n’est pas crucial, mais si l’incidence continue de monter, plusieurs épidémiologistes demandent déjà le retour au remboursement pour tous.

Le risque est que les non-vaccinés avec des symptômes ne prennent pas la peine d’aller chez le médecin pour avoir une ordonnance et donc, ne se fasse pas tester. On peut alors passer à côté d'une reprise de l'épidémie, car les hôpitaux se remplissent à nouveau mais pas l'augmentation du nombre de cas. Ce sera alors trop tard, même si la vaccination limite la vague.

Pas d'augmentation de la vaccination notable

Il est encore trop tôt pour assurer que les tests payants ont eu une incidence sur le taux de vaccination. Le nombre de premières injections oscille entre 30 et 45.000 depuis plusieurs jours. En tout cas, pas de hausse marquée depuis vendredi. Il faudra sans doute attendre quelques jours pour percevoir cet effet. Car c’est quand même l’objectif de l’arrêt du remboursement des tests : inciter les plus récalcitrants à se faire vacciner.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/