1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. "Hold Up" : il faut arrêter de traiter ceux qui regardent de "complotistes", dit Polony
2 min de lecture

"Hold Up" : il faut arrêter de traiter ceux qui regardent de "complotistes", dit Polony

BILLET - Natacha Polony estime que la lutte contre le "complotisme" passe aussi par le rétablissement du débat dans nos institutions et dans les médias.

Le documentaire est sorti mercredi 11 novembre.
Le documentaire est sorti mercredi 11 novembre.
Crédit : Capture d'écran YouTube © Thana TV
"Hold Up" : il faut arrêter de traiter ceux qui regardent de "complotistes", dit Polony
00:03:38
L'oeil de... Natacha Polony du 23 novembre 2020
00:03:38
micro générique
Natacha Polony - édité par Gaétan Trillat

Alors que la France se prépare, comme d’autres pays, à organiser les campagnes de vaccination, va se poser une question majeure : celle de la confiance. Est-ce que le succès du documentaire Hold Up doit nous laisser penser que ça va être compliqué ?

Indéniablement, cette production, avec deux millions et demi de vues sur Youtube et les autres plateformes, nous raconte l’état de l’opinion. Or, Hold Up véhicule des thèses dont certaines sont totalement délirantes, en s’appuyant parfois sur de fausses informations. Dans un pays où la méfiance envers les vaccins est déjà au plus haut, ça ne va pas aider. Mais il faut se méfier des réactions épidermiques comme on en a vu depuis dix jours sur ce film. On ne compte plus le nombre d’émissions, de séquences, d’articles pour dénoncer le complotisme, les fake news, les mensonges…

A priori, c’est plutôt bien, non ? Quand il y a des mensonges, il faut rétablir la vérité… Évidemment, c’est très bien que des journalistes aient immédiatement montré que non, ce n’est pas l’institut Pasteur qui aurait créé le coronavirus, non, aucun projet de loi ne prévoyait un confinement dès le 5 décembre… On pourrait égrener pendant un bout de temps. Aucune affirmation n’est vérifiée.

Pas de ressort unique du complotisme

Sauf que ce travail de vérification ne suffit pas à répondre à un film comme celui-là. Pourquoi ? Parce que ceux qui le regardent et y adhèrent (en partie) se moquent des démentis apportés par des médias qu’ils jugent corrompus, à la botte du pouvoir politique. On est face à un symptôme de la crise qui détruit de plus en plus rapidement nos démocraties : une part de nos concitoyens considère que les élites ont confisqué le pouvoir pour servir leurs intérêts.

À lire aussi

Au point de croire plus ou moins à la fable d’un complot mondial des riches pour tuer 3,9 milliards de pauvres en détruisant l’économie, qui pourtant les fait vivre, avec une épidémie qui, en fait n’existe pas et pour laquelle il serait inutile de porter des masques.

Mais alors, comment on répond à des délires de ce genre ? D’abord en arrêtant de considérer que quiconque regarde ce film est abruti et complotiste. Ce mot même est idiot car il n’y a pas un ressort unique du complotisme. L’idée qu’on va lutter contre le mal en remettant dans le droit chemin des brebis égarées, c’est justement ce que ces citoyens ne veulent plus entendre. Et ceux qui regardent ce genre de film le font parce qu’ils veulent se prouver qu’ils pensent par eux-mêmes, qu’ils n’ont pas besoin de directeurs de conscience.

Débattre du modèle économique

Ensuite en rétablissant du débat démocratique là où il doit avoir lieu. À l’Assemblée nationale, ce que nos institutions ne permettent plus. Dans les médias, sans considérer que certaines questions sont illégitimes.

Débattons de la suppression progressive de l’argent liquide, très mal évoquée dans le film, mais qui est un sujet crucial, débattons des instances internationales, l’OMC, l’OMS, qui ont failli depuis des années, débattons de ce modèle économique fondé sur le libre-échange, qui désespère les classes moyennes des pays occidentaux.

Ça évitera que ces questions ne soient traitées sur le net, par des gens persuadés que Bill Gates et Jacques Attali sont à la tête d’un complot mondial dont les politiques et les journalistes seraient les pions.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/