1 min de lecture Harcèlement

Harcèlement sexuel : Adèle Haenel accuse un réalisateur d'"attouchements"

La comédienne Adèle Haenel accuse Christophe Ruggia d'attouchements sexuels à son égard alors qu'elle était encore mineure.

César 2015 : Adèle Haenel, meilleure actrice
César 2015 : Adèle Haenel, meilleure actrice Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

Une prise de parole dans la droite ligne du mouvement #MeToo, afin que "la honte change de camp" et pour "remettre le monde dans le bon sens". À la suite de l'affaire Harvey Weinstein, qui avait secoué le cinéma américain, et mis en lumière des accusations de viols et de harcèlement sexuels du producteur envers des comédiennes, la parole s'est libérée, et c'est aujourd'hui Adèle Haenel qui se confie et dénonce

La comédienne a ainsi déclaré auprès de Médiapart, qui y consacre une longue enquête, le comportement qu'aurait eu à son égard le réalisateur Christophe Ruggia. Elle l'accuse d'"attouchements" et de "harcèlement sexuel", en décrivant précisément certaines scènes. "Je m'asseyais toujours sur le canapé et lui en face dans le fauteuil, puis il venait sur le canapé, me collait", raconte l'actrice. 

Une démarche militante

Il "m'embrassait dans le cou, sentait mes cheveux, me caressait la cuisse en descendant vers mon sexe, commençait à passer sa main sous mon T-shirt vers la poitrine", détaille-t-elle. Adèle Haenel décrit un homme "excité", qu'elle repoussait. "Mais ça ne suffisait pas, il fallait toujours que je change de place", témoigne-t-elle. Pour autant, Adèle Haenel ne souhaite pas déposer de plainte. 

Elle souhaite surtout prendre la parole pour que "les bourreaux cessent de se pavaner et qu'ils regardent les choses en face", "que cette exploitation d'enfants, de femmes cesse". Une démarche "militante", assure la comédienne. De son côté, Christophe Ruggia a réagi par l'intermédiaire de ses avocats. Il réfute "catégoriquement avoir exercé un harcèlement quelconque ou toute espèce d'attouchement sur cette jeune fille alors mineure".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Harcèlement MeToo Agression sexuelle
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants