3 min de lecture Société

Harcèlement scolaire : "J'ai vraiment pensé qu'ils pouvaient me tuer" témoigne Hazerka

700.000 enfants sont aujourd'hui touchés par le harcèlement scolaire. Une peur des représailles qui empêches les jeunes enfants d'en parler. Dans "On est fait pour s'entendre", Hazerka, victime de harcèlement au collège, témoigne.

Flavie Flament On est fait pour s'entendre Flavie Flament iTunes RSS
>
"Je pensais vraiment qu'ils pouvaient me tuer" témoigne Hazerka, victime de Harcèlement Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Thibaud Chaboche

Près d'un enfant sur dix en France est victime de harcèlement scolaire. Des insultes, des menaces, et parfois même des coups physiques entraînant une hospitalisation, et peuvent nous détruire psychologiquement. Dans "On est fait pour s'entendre", Hazerka, jeune artiste musical français, victime de harcèlement pendant près de 4 ans au collège, témoigne de son parcours, ses séquelles, et son message pour en sortir. 


Tout commence par des petits surnoms, et de simples remarques, difficilement repérables comme étant du harcèlement. Hazerka, lui, a d'abord cru à de simples taquineries. "Je pensais au début que ce n'était que de petites blagues qui ne me faisaient pas rire. Mais à force de répétitions, de pire en pire, j'ai compris que c'était du harcèlement" confie l'artiste. Mais une fois la prise de conscience établie, la peur prend le dessus : "j'étais nouveau dans l'établissement, et très timide. Je n'ai pas réussi à m'intégrer et on ne m'a pas aidé". 
 
Une peur des représailles qui pétrifie, rendant difficile la possibilité de s'extraire de cette situation et d'en parler. "Je pensais vraiment qu'ils étaient capables de me tuer, ils n'avaient pas de limite. Je n'en parlais à personne, car j'avais vraiment peur de ce qu'ils pourraient me faire en retour", témoigne Hazerka. Une recherche de sécurité, que le jeune adolescent ne trouvait pas chez le corps enseignant. "Les professeurs ne faisaient rien, ils ne s'en rendaient pas compte. À l'époque, j'aurais souhaité une main tendue".

"Les séquelles du harcèlement restent à vie"

Au plus mal dans sa peau, Hazerka pense alors mettre fin à ses jours. Mais c'est en discutant avec sa mère que le salut est venu. "Elle n'a pas compris au début que cela puisse arriver à son enfant unique. Mais elle a eu un rôle exemplaire en me changeant directement d'établissement et en me rassurant". 

Si aujourd'hui, l'artiste de 26 ans laisse derrière lui ses années de souffrance, il n'oublie rien. Pour lui, les séquelles de ce traumatisme restent à vie : "Les harceleurs pensent que ce n'est l'affaire que de quelques mois, mais ça reste en nous toute notre vie". Toujours domicilié dans la ville où il a subi ce harcèlement, il lui arrive encore aujourd'hui de croiser au détour d'un chemin, ceux qui, plus jeune, l'ont blessé. "Je ne comprends pas comment ils peuvent venir me serrer la main en disant qu'ils aiment bien ma musique. Je passe mon chemin, mais je ne comprends pas" raconte t-il. 

À lire aussi
Une classe de primaire (illustration) société
Éducation nationale : 400 millions d’euros débloqués pour les enseignants

Si Hazerka estime que la prise de conscience est aujourd'hui plus importante, il insiste : "Pour sortir du harcèlement, il faut en parler". Pour en parler, l'enfant a besoin de se sentir en sécurité. Et pour Hélène Romano, psychothérapeute spécialisée dans le psycho traumatisme, les parents et professeurs doivent être en première ligne : "la parole des enfants est fragile. Les adultes doivent les protéger". Pour mieux prévenir et prendre en charge le harcèlement scolaire, le ministère de l’Éducation nationale a lancé, en 2015, un numéro vert à quatre chiffres, le 3020

Venez témoigner

Vous souhaitez témoigner par écrit, intervenir dans l'émission ou proposer des sujets ? Envoyez-nous un mail à l'adresse suivante : onestfaitpoursentendre@rtl.fr (ici) ou contactez-nous en message privé sur nos réseaux sociaux : Facebook et Twitter !


"On est fait pour s'entendre", le magazine qui vous ressemble et vous rassemble, de 14h30 à 15h30, en direct sur RTL.

Invités

- Hazerka, auteur de ''Plus jamais seul'' aux éditions Les Arènes.

Plus jamais seul
Plus jamais seul

- Hélène Romano, psychothérapeute spécialisée dans le psycho traumatisme. Auteur de ''Harcèlement en milieu scolaire'' chez Dunod.

Harcèlement en milieu scolaire
Harcèlement en milieu scolaire
L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Société Flavie Flament On est fait pour s'entendre
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants