1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Guerre en Ukraine : que devient Sacha, 18 ans, parti aider les réfugiés ?
1 min de lecture

Guerre en Ukraine : que devient Sacha, 18 ans, parti aider les réfugiés ?

RTL vous avait parlé de deux jeunes bacheliers, partis à vélo en Ukraine pour un projet caritatif. Que sont-ils devenus ?

Une distribution de nourriture à Uzhhorod en Ukraine.
Une distribution de nourriture à Uzhhorod en Ukraine.
Crédit : Sacha pour RTL
L'HISTOIRE QUI REVEILLE - Des nouvelles de Sacha, 18 ans, parti en Ukraine aider les réfugiés
00:03:01
Micro générique Switch 795x530
Guillemette Franquet

Néo et Sacha ont organisé en septembre le projet "Ride for Ukraine". Ils sont partis en vélo de Barcelone jusqu'en Ukraine, à Uzhhorod à la frontière slovaque, soit 2.868 kilomètres. Exploit accompli en 47 jours.

Les deux jeunes de 18 ans ont été rejoints par le père de Sacha, venu apporter des médicaments. Néo est reparti avec lui mais Sacha est resté en Ukraine. Il est actuellement à Uzhhorod, où se trouvent 50.000 réfugiés ukrainiens. 

Venu prêter main-forte, Sacha dit se sentir très bien accueilli par les habitants mais il apprend à vivre à la dure, comme eux. Il rencontre des coupures de courant tous les jours, l'électricité étant envoyée dans des zones où il y en a moins. "Il faut s'adapter à vivre dans le noir", explique Sacha. Heureusement, les habitants vont recevoir un générateur.

L'objectif de Sacha est d'être le plus utile possible. Il multiplie les tâches : aide dans une clinique de réfugiés, cours d'anglais dans des écoles, aide à la rééducation dans un hôpital pour soldats, distributions de nourriture pour les réfugiés. 

Les sirènes d'alerte à la bombe sonnent quatre à cinq fois par semaine. Un problème qui tient Sacha à cœur, celui de l’enseignement en pleine guerre.

6.000 euros récoltés

Il a d’ailleurs aidé la fac de médecine qui n’avait pas d’endroit sécurisé pour continuer les cours en cas d’alerte à la bombe : "Grâce à notre voyage à vélo, on a pu lever des fonds, près de 6.000 euros. J'ai acheté du matériel pour équiper une salle de classe souterraine, à l'abri, pour permettre aux élèves de continuer les cours quand les sirènes sonnent". 

Sacha compte rester encore quatre ou cinq mois en Ukraine. Il prend trois heures de cours d’ukrainien par semaine pour pouvoir un jour aider encore plus facilement la population sur place.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire