2 min de lecture Santé

Grippe : l'année de naissance influence les symptômes

Selon une étude publiée dans "Science", la première infection détermine les réactions du système immunitaire pour le reste de la vie. Une découverte précieuse pour la médecine en cas d'épidémie de grippe aviaire.

Un bébé dans son berceau (illustration)
Un bébé dans son berceau (illustration)
Philippe Peyre
Philippe Peyre

Selon une étude parue dans Science, le risque de souffrir de complications lors d'une exposition à la grippe dépend de l'année de naissance. C'est la toute première exposition à la grippe qui va déterminer la capacité du système immunitaire à affronter le virus.

Ce constat est parti d'une interrogation du corps médical : pourquoi les jeunes et les enfants ont-ils été particulièrement touchés lors de la saison grippale 2015-2016 ? Les recherches se sont concentrées sur deux souches grippales d'origine aviaire, H5N1 et H7N9, qui sont à l'origine d'infections sévères chez l'homme. Il est apparu que tous les sujets ne sont pas égaux face aux complications qu'ils sont amenés à développer. Un phénomène causé par la nature de la souche par laquelle le patient a été infecté pour la première fois. Explications. 

Une avancée précieuse pour la médecine

Lorsqu'un individu est exposé à sa première grippe, son système immunitaire développe des anticorps contre une protéine du virus : l'hémagglutinine. Mais cette protéine varie entre les souches virales et les chercheurs ont ainsi distingué deux grandes catégories. "Disons que vous avez été exposé à une grippe humaine qu’on qualifie de sucette orange quand vous étiez enfant", illustre Michael Worobey, co-auteur de cette étude. "Si cette sucette orange resurgit au cours de l’existence, le risque de complications est considérablement réduit car l’organisme sait déjà se défendre. Mais si vous avez d’abord été infecté par un virus du groupe des sucettes bleues, vous ne serez pas protégés contre cette nouvelle souche", explique Michael Worobey.

Une illustration qui se reproduit parfaitement lorsqu'elle est appliquée aux virus H5N1 et H7N9, des grippes d'origine aviaire. Les personnes nées avant 1960 ont été exposées à des souches H1 et H2, ce qui les protège contre H5N1. En revanche, ils souffriront de plus de complications face à H7N9. Un phénomène qui s'inverse pour les personnes nées après 1960 qui ont connu des grippes du groupe H3. 

À lire aussi
La cigarette est toujours à l'origine d'un décès sur huit en France santé
Journée sans tabac : patchs, thérapies, applis... Les conseils pour arrêter de fumer

Tout ceci peut paraître un peu compliqué mais l'élément important qu'il faut retenir c'est que ces recherches ont permis d'expliquer les écarts d'âge en fonction des épidémies saisonnières. Cette avancée constitue une aide précieuse à la médecine en cas de pandémie de grippe aviaire car les médecins sauront quelles populations vacciner en priorité et ce, en fonction de leur année de naissance. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Grippe Grippe A
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785809936
Grippe : l'année de naissance influence les symptômes
Grippe : l'année de naissance influence les symptômes
Selon une étude publiée dans "Science", la première infection détermine les réactions du système immunitaire pour le reste de la vie. Une découverte précieuse pour la médecine en cas d'épidémie de grippe aviaire.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/grippe-l-annee-de-naissance-influence-les-symptomes-7785809936
2016-11-16 12:24:05
https://cdn-media.rtl.fr/cache/KxMWASFANj0Sn_4NbsZDrA/330v220-2/online/image/2015/0916/7779739821_comment-vit-on-la-naissance-d-un-grand-premature.jpg