2 min de lecture Transports

SNCF : qui est Jean-Pierre Farandou, le futur patron du groupe ferroviaire ?

PORTRAIT - Jean-Pierre Farandou a été choisi par l'Élysée pour succéder à Guillaume Pepy à la tête de la SNCF. L'actuel président du directoire de Keolis a effectué toute sa carrière au sein du groupe.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Jean-Pierre Farandou, le nouveau visage de la SNCF Crédit Image : JACQUES DEMARTHON / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Sylvain Zimmermann
Sylvain Zimmermann
et AFP

L'Élysée a mis fin au suspense. Jean-Pierre Farandou, 62 ans, a été choisi pour succéder à Guillaume Pepy à la tête de la SNCF. L'actuel président du directoire de Keolis, la filiale de transport public urbain du groupe ferroviaire, était en balance pour le poste avec Patrick Jeantet, le président directeur général de SNCF Réseau.

C'est donc tout sauf un inconnu qui va diriger l’entreprise ferroviaire. Jean-Pierre Farandou peut se targuer de travailler à la SNCF depuis 38 ans. Il y a débuté comme chef de gare, en 1981, à Rodez, avant de grimper les échelons un par un. Ce diplômé de l'École des Mines a été chef de projet pour le lancement de la ligne Lille-Paris en 1993. Il rejoint ensuite la filiale Thalys International de la SNCF, avant de revenir au sein de l'entreprise principale. 

En 2006, il dirige la branche SNCF Proximités (Île-de-France, TER et Intercités). Il est nommé 6 ans plus tard à la tête de Keolis, la filiale bus et tramways de la Société Nationale des Chemins de Fer. Une dernière expérience couronnée de succès, puisqu'il y a réalisé 6 milliards d'euros de bénéfice en 2018, soit 18% de la totalité du groupe SNCF lors de cette même année.

Né en 1957 à Bacalan, quartier du nord de Bordeaux, l'expérimenté sexagénaire prendra ses fonctions pendant une période décisive pour l'entreprise. La SNCF doit en effet se préparer à l'ouverture du rail à la concurrence, qui débutera en 2020 pour les TGV.

À lire aussi
Trains de la SNCF, gare de l'est, Paris SNCF
Mouvement des cheminots : la SNCF investit dans les transports alternatifs

Jean-Pierre Farandou devra également piloter des négociations sociales compliquées avant le 1er janvier de cette année charnière. À partir de cette date, l'établissement SNCF se transformera en société anonyme à capitaux publics et le statut et recrutera des salariés sans le statut cheminot.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Transports SNCF Portrait
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants