1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Grève des enseignants : à quoi s'attendre mardi 26 janvier ?
2 min de lecture

Grève des enseignants : à quoi s'attendre mardi 26 janvier ?

Plusieurs syndicats enseignants appellent à la grève mardi 26 janvier. Ils demandent un "plan d'urgence" pour l'éducation.

Une classe de lycée à Rennes (illustration)
Une classe de lycée à Rennes (illustration)
Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
Marie Zafimehy

Après les assistants d'éducation, ce sont les enseignants qui sont appelés à se mobiliser mardi 26 janvier. Dans un communiqué, l'intersyndicale demande "des créations de postes, une autre politique éducative, le dégel de la valeur du point d’indice couplé à des mesures significatives de revalorisation des salaires et des carrières dans l’éducation" et juge le Grenelle organisé par Jean-Michel Blanquer, "inacceptable".

En pleine crise sanitaire, les professeurs n'ont cessé d'alerter sur le manque de moyens et l'insuffisance du protocole sanitaire mis en place dans les établissements scolaires. Un symptôme, selon la profession, du budget alloué à l'Education nationale, largement insuffisant. "Depuis son bureau, le ministre prend des décisions sans tenir compte des attentes ni du savoir-faire des enseignant-es", résume ainsi le SNUipp, syndicat majoritaire chez les professeurs des écoles, dans une lettre adressée aux parents d'élèves. Ils demandent un "plan d'urgence" pour l'éducation.

En tirant l’école vers le bas, cela a des conséquences sur la qualité du service

Le SNUipp

"En tirant l’école vers le bas, cela a des conséquences sur la qualité du service rendu aux élèves, écrivent-ils. Alors que les inégalités scolaires se sont encore creusées durant la crise sanitaire, le gouvernement devrait faire le choix d’un recrutement massif de professeur-es pour améliorer la qualité d’apprentissage des élèves, mais aussi de limiter les risques sanitaires en réduisant la taille des classes." 

Des manifestations un peu partout

A l'occasion de ce mouvement de grève, qui s'inscrit dans la lignée de celui organisé le 10 novembre dernier, des manifestations auront lieu partout en France. A Paris, le rendez-vous est fixé à la station de RER Luxembourg à 13h. Le cortège se déplacera ensuite en direction du ministère de l'Education nationale situé rue de Grenelle. 

À lire aussi

Le SNUipp s'attend à une participation de 30%, soit environ 1 enseignant sur 3 du primaire en grève. Une mobilisation qui aura certains endroits un impact sur l'organisation des établissements scolaires.

Cantines et écoles fermées

Déjà, la presse locale prévient que certaines écoles seront fermées mardi. Ce sera le cas dans plusieurs écoles de Seine-et-Marne, comme le rapporte Actu.fr. Plusieurs communes relaient par ailleurs sur leur site la liste des établissements qui n'ouvriront pas leurs portes : à Montpellier par exemple, quatre écoles sont annoncées comme fermées en raison du mouvement de grève.

Et quand les établissements seront ouverts, il se peut que les services de restauration scolaires ne soient eux, pas garantis comme à Rennes où 14 écoles devront faire sans cantine. Là aussi, il est possible de se renseigner sur les sites des communes concernées. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/