1 min de lecture Université

Grève : à Paris, des étudiants bloquent plusieurs universités, des partiels suspendus

VU DANS LA PRESSE - Depuis ce lundi 6 janvier, des campus sont bloqués par des étudiants en grève contre la réforme des retraites. Les partiels de plusieurs universités étaient maintenus, malgré la grève dans les transports, mais certains d'entre eux ont été suspendus.

Des étudiants de l'Université de Nanterre devant leur ordinateur (Illustration).
Des étudiants de l'Université de Nanterre devant leur ordinateur (Illustration). Crédit : AFP / Archives, CRÉDITMARC WATTRELOT
Camille Descroix
Camille Descroix

Plusieurs universités parisiennes font l'objet de blocages ce lundi 6 janvier, notamment sur les campus de Porte de Clignancourt, Malesherbes et Nanterre. Des étudiants ont même interrompu des partiels pour protester contre la réforme des retraites qui continuent de diviser, un mois après le début de la protestation.

La grève est entrée dans son 33e jour et la mobilisation chez les étudiants ne faiblit pas. Certaines universités ont été bloquées, rapporte BFMTV : c'est le cas du campus de Malesherbes, de l'université Sorbonne Paris IV, dont l'accès a été barré par des poubelles et des barrières, selon des images publiées sur Twitter. Idem pour le campus à Porte de Clignancourt. 

Sur le réseau social, des hashtag comme #NanterreUenGrève ou #EtudiantsParisXenGreve se trouvent parmi les sujets les plus commentés. À Nanterre, l'université a choisi de laisser ouvert son gymnase pendant la nuit, pour permettre aux étudiants de dormir sur place, a expliqué le président de la faculté Jean-François Balaudé. Une décision vivement critiquée par l'Union nationale des étudiants de France. 

Toujours dans la même université, des étudiants grévistes ont fait irruption dans une salle d'examen où un partiel avait été maintenu afin de l'interrompre. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Université Grève Réforme des retraites
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants