2 min de lecture Réforme des retraites

Grève : 1.500 foyers privés de gaz à Nantes à la suite de coupures volontaires

VU DANS LA PRESSE - Depuis lundi 16 décembre, plusieurs secteurs de Nantes subissent des coupures volontaires de gaz. La CGT prévoit de recommencer tant que le projet de réforme des retraites n'est pas retiré.

Selon GrDF, des actes de malveillance ont eu lieu
Selon GrDF, des actes de malveillance ont eu lieu Crédit : DR
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

Ni gaz, ni eau chaude : c'est le calvaire de quelques centaines de foyers à Nantes après les coupures volontaires de gaz effectuées par des manifestants en faveur du retrait de la réforme des retraites. Dans plusieurs quartiers de la ville, "des coupures volontaires impactent 1.500 clients", a confirmé la GRDF (Gaz réseau distribution France). 

"Plusieurs secteurs de Nantes (Chantenay, Canclaux, rue de Gigant, secteur Château-Cathédrale, entre autres) sont affectés par des coupures de gaz, à intervalles régulières, depuis lundi soir et mardi matin. 1.500 clients sont actuellement touchés", indique GRDF dans les colonnes de Ouest-France.

"On est face à des actes volontaires, dont on ne connaît pas l’origine. On ne sait pas qui coupe et on condamne ces actes qui sont contraires à notre mission de service public", poursuit GRDF.

Des habitants livrés à eux-mêmes

Contactée par RTL, Mylène, résidente à Nantes, n'a pas caché sa détresse. "Nous n'avons plus de chauffage, ni possibilité de cuisiner, ni eau chaude. Le froid commence à rentrer, évidemment, ça pénètre vite". 

À lire aussi
L'invité de RTL du 31 juillet 2020 réforme des retraites
Réforme des retraites : "On décale mais on ne renonce pas", assure Franck Riester sur RTL


Inquiète pour les personnes âgées de son immeuble, elle poursuit : "C'est fou, il y a des personnes âgées dans mon immeuble, donc on fait comment ? Chacun se débrouille (...) chez soi. C'est malveillant. Je ne vois pas pourquoi ils s'attaquent à nous en particulier, on a aucune incidence sur les retraites.", déplore la résidente nantaise. Avant de renchérir : "Donc ça va trop loin, nettement trop loin. Là, c'est vraiment beaucoup trop, un raz-le bol total !".

"On a froid, on ne peut pas se laver, on ne peut pas se faire à manger. Et au téléphone, un opérateur d’Engie m’a bien dit que ces coupures de gaz qui nous affectent depuis lundi soir sont dues à des actes volontaires", confie une habitante de Chantenay, un quartier de Nantes. 

75 agents mobilisés pour rétablir le gaz

La GRDF a mis en place un dispositif conséquent, ce mercredi matin, pour rétablir l’alimentation en gaz, partout à Nantes, alors que 75 agents sont mobilisés dans la région. "On espère que ça sera fait dès ce soir. Mais il faut passer chez chaque client pour couper d’abord individuellement. Puis repasser ensuite pour rouvrir. C’est très long", explique un agent de la GRDF  à Ouest-France. 

De nouvelles coupures à prévoir, indique la CGT

Des syndicalistes de la CGT justifient les coupures de gaz : "C’est effectivement un moyen d’action des collègues en grève, peu utilisé mais légitime pour se faire entendre. On veut viser des poumons économiques, des zones industrielles et des permanences parlementaires, mais le maillage du réseau ne nous permet pas d’éviter d’impacter les particuliers", expliquent-ils. 


Le syndicat a prévenu qu'il effectuerait de nouvelles coupures d’électricité et de gaz dans les jours à venir, après décision en assemblée générale. Mardi 17 décembre, une partie du centre-ville a été privée de courant pendant quelques heures. La CGT a précisé avoir rétabli l’énergie dans une dizaine de foyers, privés de courant en raison d’impayés. Il indique aussi avoir basculé des heures creuses (créneaux horaires où le tarif de l'énergie est moins élevé) en heures pleines.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réforme des retraites Nantes Grève
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants