1 min de lecture Société

Greffe du coeur d'un nourrisson : "Il y a beaucoup de refus", regrette un spécialiste

INVITÉ RTL - Les parents d'un nourrisson ont lancé un appel sur Facebook pour trouver un nouveau coeur à leur enfant. Le professeur Olivier Bastien rappelle que les conditions de transplantation sont très contraignantes.

Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Greffe du coeur d'un nourrisson : "Il y a beaucoup de refus", regrette un spécialiste Crédit Image : DIDIER PALLAGES / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
BenjaminHuepro
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Une course contre-la-montre s'est engagée pour sauver le petit Antoine. Ce nourrisson d'un mois souffre d'une défaillance cardiaque et a besoin d'un nouveau coeur pour continuer à vivre. Inscrit depuis peu sur une liste nationale de greffe, le nouveau-né est suivi à l'hôpital cardiologique de Bron, près de Lyon, où ses parents sont en permanence à son chevet. Ces derniers ont lancé un appel sur Facebook afin de lui trouver un nouvel organe.

Le professeur Olivier Bastien, responsable du prélèvement et des greffes d'organes et de tissus à l'Agence de la biomédecine, rappelle à l'antenne de RTL que les attentes de coeur sont très nombreuses. "Pour tous les enfants, jusqu'à 18 ans, il y a en moyenne 25 greffes par an en France. Et pour les moins de deux mois, c'est environ trois ou quatre par an", indique le professeur.

"Le délai d'attente est plus court que chez l'adulte. Environ trois mois. Et près de 90% des enfants en attente de greffe cardiaque sont greffés dans l'année", poursuit le professeur. Mais les conditions de transplantation sont très contraignantes chez l'enfant. "On se heurte à la nécessité d'avoir un poids et une taille adaptée et on peut ne pas avoir le greffon nécessaire à temps", souligne-t-il.

À lire aussi
Cécile Duflot Cécile Duflot
La théorie du ruissellement "ne marche pas", explique Cécile Duflot sur RTL


Le spécialiste espère néanmoins que l'appel des parents d'Antoine permettra de sensibiliser le public aux enjeux du don d'organe. "La communication autour du besoin de greffons pour les enfants est un message qu'il est utile de faire passer. Car chez l'enfant, à l'inverse de chez l'adulte où tout le monde est un donneur potentiel, il faut l'autorisation des deux parents, et il y a effectivement beaucoup de refus".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Santé Bébé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796033940
Greffe du coeur d'un nourrisson : "Il y a beaucoup de refus", regrette un spécialiste
Greffe du coeur d'un nourrisson : "Il y a beaucoup de refus", regrette un spécialiste
INVITÉ RTL - Les parents d'un nourrisson ont lancé un appel sur Facebook pour trouver un nouveau coeur à leur enfant. Le professeur Olivier Bastien rappelle que les conditions de transplantation sont très contraignantes.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/greffe-du-coeur-d-un-nourrisson-il-y-a-beaucoup-de-refus-regrette-un-specialiste-7796033940
2018-12-24 15:25:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/VC09xsp07QLn0ZTAEhfNpQ/330v220-2/online/image/2014/0731/7773525607_un-bebe-de-13-mois-a-ete-retrouve-seul-dans-son-appartement-laisse-par-sa-mere-pour-aller-travailler.jpg