2 min de lecture Société

En 1967, la première greffe du cœur par le professeur Barnard

C'est en plein apartheid que le chirurgien cardiaque a réussi cet exploit dans un hôpital du Cap, en Afrique du Sud.

>
En 1967, la première greffe du cœur par le professeur Barnard Crédit Image : SIPA | Crédit Média : Jean-Alphonse Richard | Durée : | Date :
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard et Loïc Farge

Dans les lacets du Mont Ventoux, un coureur s'effondre. Le 13 juillet 1967, le Britannique Tom Simpson meurt sous le soleil de plomb du Tour de France. Mort lui aussi, mais sous le soleil du Nil il y a 3.000 ans, Toutânkhamon quitte l'Egypte pour la première fois, exposé à Paris avec son trésor. Le Pharaon dort dans son énigmatique sarcophage. À 12.000 kilomètres de là, c'est le triomphe de la vie que l'on célèbre, celui d'un cœur qui bat à nouveau. Le 4 décembre vers midi, au Cap en Afrique du Sud, un médecin qui ressemble à un surfer mince et bronzé, prend la parole sur le perron du vieil hôpital de Groote Schuur. Il a 44 ans, il s'appelle Christiaan Barnard. Contre toutes les règles, il a tenté l'impossible : la première greffe de cœur.

Une jeune femme morte dans un accident de voiture a donné son cœur à un épicier qui se sait condamné. Ce cœur-là va battre dix-huit jours, puis s'arrêter. Dix-huit jours, une éternité. Un mois plus tard, le professeur Barnard, va recommencer. Mais cette fois, plus que la chirurgie, c'est l'Humanité qu'il va changer.

>
Marvin Gaye et Tammi Terrell : "Ain't no mountain high enough"

Seul le mariage du roi Elvis avec Priscilla à Las Vegas  a mobilisé autant de reporters. Au Cap, ils affluent pour la deuxième transplantation, celle du dentiste Philipe Blaitberg. L'envoyé spécial de RTL n'est pas sur le perron. Il est dans le bureau de Barnard. L'opération est une prouesse médicale et fait trembler les idées reçues. Au pays de l'apartheid, Barnard a cette fois greffé le cœur d'un noir dans la poitrine d'un blanc.

>
Miriam Makeba : "Pata Pata"

Barnard devient une icône moderne. Un mois après, voyage en Europe. Une seule interview fleuve à la radio, sur RTL. Le Grand Studio de la rue Bayard est comble. Barnard sera désormais riche et célèbre, délaissant définitivement les salles d'opération pour les plages de Malibu. Son coeur à lui lâchera à 78 ans, alors qu'il observait un vol d'oiseaux dans le ciel de Chypre.

À lire aussi
Emmanuel Macron, le 14 novembre 2019 société
Emmanuel Macron "bouleversé" par le film "Les Misérables"

(Chronique mise en ondes par Grégory Caranoni)

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Coeur artificiel Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants