2 min de lecture Pêche

Grande surface : la quasi totalite des poissons sont issus de la pêche non durable

Selon une enquête de l'UFC-Que Choisir, 86% des produits distribués en grande surface sont pêchés selon des méthodes non durables ou dans des stocks surexploités.

Un pêcheur français, le 31 juillet 2018, au large de Ouistreham (Normandie).
Un pêcheur français, le 31 juillet 2018, au large de Ouistreham (Normandie). Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Camille Schmitt
Camille Schmitt
et AFP

Cabillaud, sole, bar... Les poissons vendus en grande surface, dans leur grande majorité, ne sont pas issus de la pêche durable. C'est ce que révèle une enquête de l'UFC-Que Choisir, publiée ce lundi 17 décembre. 

L’association de consommateur a mené une étude auprès de 1.134 poissonneries entre le 20 janvier et le 3 février 2018, et a constaté que 86% des produits qui y sont distribués sont pêchés selon des méthodes non durables ou dans des stocks surexploités. Alors même que "88% des stocks de poissons européens sont actuellement surexploités ou voient leur capacité à se reconstituer menacée, induisant dès lors un risque d'effondrement des stocks pour des espèces particulièrement menacées telles que le bar", précise l'association.

"Le résultat est malheureusement tristement sans appel : la grande distribution n'a aucune politique d'approvisionnement durable pour les trois espèces étudiées", affirme l'UFC-Que Choisir. Or, trois quarts des achats de poissons frais et autres produits de la mer des consommateurs français sont réalisés dans la grande distribution, selon une étude de l'institut FranceAgrimer datant de septembre 2018.

À lire aussi
Des bateaux de pêche, dans le port de La Rochelle faits divers
Vendée : deux pêcheurs plaisanciers périssent en mer

Des étiquettes non conformes

L'association de consommateurs a également constaté que la plupart des mentions obligatoires sur les étiquettes n'étaient pas conformes. Dans deux tiers des cas, les mentions obligatoires sont "absentes, fantaisistes ou trop vagues".  

C'est Intermarché qui affiche le plus de défauts d'étiquetage, "avec plus de trois poissons sur 4 mal étiquetés", précise l'étude. Suivent Système U et Leclerc, "qui totalisent respectivement 76% et 67% d'étiquetages non conformes". 

Les problèmes d'étiquetage sont dus à un manque de précision sur les méthodes de pêche, la zone dans laquelle le poisson a été pêché. L'association a relevé des mentions vagues du type "Atlantique" ou "Méditerranée" : "or, en l'absence de zone maritime précise, on ne peut pas identifier les poissons provenant de stocks surexploités", estime-t-elle.  

Saisie de la Répression des fraudes

Cette enquête avait un double objectif, souligne UFC-Que Choisir : vérifier le respect des mentions obligatoires sur les méthodes de pêche et les zones de capture et analyser les résultats sur la durabilité des ressources exploitées, tant en termes de méthodes de pêche que de zones de captures.  

Face aux résultats obtenus, l'association demande à ce que les ministres européens de la Pêche encadrent "strictement les futurs quotas sur les recommandations émises par les experts du Conseil international pour l'exploration de la mer" et que "l'étiquetage réglementaire intègre un indicateur explicite de la durabilité du poisson". 

Elle a également saisi la Répression des fraudes pour qu'elle réalise des contrôles sur le respects des dispositions réglementaires d'étiquetage

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pêche Mer Poissons
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795949975
Grande surface : la quasi totalite des poissons sont issus de la pêche non durable
Grande surface : la quasi totalite des poissons sont issus de la pêche non durable
Selon une enquête de l'UFC-Que Choisir, 86% des produits distribués en grande surface sont pêchés selon des méthodes non durables ou dans des stocks surexploités.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/grande-surface-la-quasi-totalite-des-poissons-ne-sont-pas-issus-de-la-peche-durable-7795949975
2018-12-17 13:28:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/sRb1NmfnfNGOLAOuoQWrBg/330v220-2/online/image/2018/1217/7795950005_un-pecheur-francais-le-31-juillet-2018-au-large-de-ouistreham-normandie.jpg