1 min de lecture Consommation

Fraudes : les autorités en guerre contre les mauvais payeurs envers les fournisseurs

La Direction de la répression des fraudes ciblera les contrôles afin de s'assurer que les grandes entreprises paient les fournisseurs en temps et en heure.

>
Fraudes : les autorités en guerre contre les mauvais payeurs envers les fournisseurs Crédit Média : Anaïs Bouissou / RTL | Durée : | Date :
Anais Bouissou
Anaïs Bouissou édité par Ryad Ouslimani

Abus de faiblesse dans le dépannage à domicile, de faux sites administratifs... Plus de 55.000 réclamations de consommateurs ont été enregistrées l'année dernière par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. La DGCCRF qui par ailleurs alerte les entreprises.

Le message est simple : attention aux retards de paiement. Avec la situation actuelle, toute la chaine économique est en danger. Les grandes entreprises ont déjà été lourdement sanctionnés en 2019 quand elles ne payaient pas leurs sous-traitants dans les temps.

Cinq d’entre elles ont ainsi été pénalisées par plus d’un million d’euros, et jusqu’à 3,7 millions d’euros pour SFR, particulièrement mauvaise élève. Ne pas payer ses fournisseurs en ce moment, c’est presque devenu criminel, explique-t-on à la DGCCRF. Il y aura donc à la rentrée des contrôles ciblés pour ceux qui ne s’acquittent pas de leur facture. 

Des contrôles sur les gels

"Nous allons cibler les entreprises qui ont bénéficié d’un prêt garanti par l’État", présidente de la DGCCRF. Et ce pour "vérifier qu’elles l’utilisent à bon escient, pour payer leurs fournisseurs dans les délais". 

À lire aussi
Le ministère de l'Économie et des Finances, communément appelé "Bercy", le 15 mars 2013 consommation
Le pouvoir d'achat des Français va chuter de 0,5% en 2020

Et pendant la crise sanitaire évidement, les contrôles se sont particulièrement portés sur les gels hydroalcooliques et les autres masques. Il fallait ainsi être sûr que les prix étaient respectés. Des contrôles permanents au point que certaines officines parlent de harcèlement. La qualité des produits a aussi été contrôlée, si bien que 12 lots de gel ont été retirés du marché. Le fabricant avait "oublié" de mettre assez d’alcool.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Consommation Fraude
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants