2 min de lecture Repas en famille

Fêtes de fin d'année : "Il reste encore des billets à petits prix", affirme la SNCF

INVITÉ RTL - Cette année, en raison de l'épidémie, les Français privilégient les séjours avec très peu d'anticipation indique Alain Krakovitch, directeur de Voyages SNCF.

Micro générique Switch 245x300 L'invité RTL du Week-End Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Fêtes de fin d'année : "Il reste encore des billets à petits prix", affirme la SNCF Crédit Image : MIGUEL MEDINA / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier et Marie Gingault

Bien que l'épidémie de coronavirus se poursuive dans l'hexagone, pas question pour les Français de faire une croix sur leurs vacances de Noël. Malgré un contexte sanitaire anxiogène, le train reste un allié certain pour rejoindre sa famille, comme le confirme Alain Krakovitch, le directeur de Voyages SNCF, invité de RTL ce samedi.

"Ils vont être 750.000 sur ce seul week-end à prendre le train et c'est une très très bonne nouvelle. On est content. On a enfin un peu l'esprit de Noël dans nos gare", se réjouit Alain Krakovitch qui admet que ces chiffres restent tout de même inférieurs aux années précédentes : "C'est moins 30%"

"Les clients ont eu moins le temps de se préparer, néanmoins nous on a tenu nos engagements, on avait dit qu'on ferait rouler 100% de nos trains, on s'est organisé pour ça", indique le directeur de Voyages SNCF qui rappelle qu'"il y a quelques jours on avait que 30% des trains qui roulaient". 

Des séjours avec très peu d'anticipation

"Les grandes pointes de trafic qu'on va avoir c'est aujourd'hui, hier un peu, le 23 et puis déjà le 27 en retour", précise Alain Krakovitch. "Les quatre destinations principales c'est : Lyon, Marseille, Rennes et Bordeaux. Évidemment pas les Alpes, pour les raisons qu'on connaît", ajoute-t-il. 

À lire aussi
coronavirus
Déconfinement : les Français réservent en masse pour les ponts de mai

Le directeur de Voyages SNCF indique également que si beaucoup de personnes partent en province, Paris reste sur le banc de touche cette année. Les restaurants fermés et le coronavirus rendent la capitale moins attractive. La Côte d'Azur et le littoral atlantique sont particulièrement prisés cette année. 

La SNCF a également remarqué qu'il s'agissait pour ces vacances "de séjours courts et de séjours préparés avec très très peu d'anticipation". "Si en 2018 on avait 50% de nos clients qui réservaient sur les 15 derniers jours, là on a eu des réservations qui étaient concentrées pour 75% de nos clients sur les 5 derniers jours", déclare Alain Krakovitch. 

Et pour les pros du dernier moment, le directeur de Voyages SNCF assure qu'il est encore possible de réserver, et sans se ruiner : "Il reste même encore des billets à petits prix. On a encore des Paris-Marseille a moins de 50 euros", a conclu Alain Krakovitch. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Repas en famille Vacances Fêtes
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants