2 min de lecture Coronavirus France

Confinement : la SNCF supprime 30% de ses trains régionaux

En raison du confinement, la SNCF a pris la décision de réduire son offre. 30% de trains régionaux en moins, tandis que 30% des TGV circulent, contre 7% lors du premier confinement.

Un train TER (illustration)
Un train TER (illustration) Crédit : FRANCOIS GUILLOT / AFP
Marie Gingault
Marie Gingault et AFP

En raison du deuxième confinement instauré en France, à minima jusqu'au 1er décembre, la SNCF a été amenée à supprimer jusqu'à 30% de ses trains régionaux, a-t-elle annoncé dans un communiqué ce mardi. La desserte des grandes lignes reste pour sa part inchangée. 

"Ce que l'on voit dans les transports régionaux, d'une façon globale, c'est une baisse de fréquentation de 50% sur les heures de pointe et de 70% sur les heures creuses" avait déclaré le 5 novembre Christophe Fanichet, le PDG de SNCF Voyageurs, sur RTL. Toutefois, la compagnie, qui a constaté des disparités selon les régions, prévoit ainsi "des ajustements" au cas par cas dans plusieurs régions, "pour mieux adapter l'offre à cette demande". 

L'offre de trains régionaux est maintenu "à au moins 70% du plan de transport normal en semaine", ajoute la SNCF. Ce trafic réduit concerne également l'Île-de-France, en particulier le RER D, pour lesquels la SNCF annonce "quelques suppressions de trains aux heures creuses, qui seront minimes" à hauteur de 25% à partir de mercredi, et ce, week-end inclus. Les lignes A et B du RER, qui sont partagées avec la RATP, sont pour leur part épargnées par ces nouveaux allègements.

Les horaires des trains seront affichés au plus tard à 17h00 la veille, sur les canaux d'information habituels, a précisé la SNCF.

30% des TGV circulent contre 7% lors du premier confinement

À lire aussi
Fort de France (Martinique) vue du ciel Coronavirus France
Coronavirus : la Martinique impose un isolement de 7 jours pour tous les voyageurs

Si la SNCF avait préalablement laissé entendre qu'elle réduirait davantage les rotations des TGV, cela ne sera finalement pas le cas. Ces derniers assurent depuis début novembre, 30% du service habituel, contre 7% lors du confinement de mars. "L'offre de trains à grande vitesse restera ainsi environ quatre fois plus importante que lors du premier confinement", souligne la compagnie dans son communiqué. De leur côté, les trains Intercités et les trains nocturnes reste en circulation réduite. 

La SNCF précise que les TGV inOui, Ouigo, Intercités qui sont ouverts à la réservation pour le mois de novembre sont ainsi assurés de circuler. Pour les vacances de Noël, tous les trains restent ouverts à la réservation, ajoute la compagnie, qui rappelle que tous les billets TGV, Intercités et TER sont échangeables et remboursables sans frais jusqu'au 4 janvier 2021. 

Quid des trains internationaux ?

Concernant les trains internationaux, le Thalys circule actuellement à hauteur de deux allers-retours Paris-Bruxelles quotidiens dont un est prolongé jusqu'à Amsterdam. L'Eurostar circule à hauteur d'un aller-retour Paris-Londres ainsi qu'un aller-retour Bruxelles-Lille-Londres. 

Enfin, chaque jour, deux allers-retours Paris-Francfort sont effectués, via Sarrebruck et via Strasbourg, un aller-retour Paris-Stuttgart, un aller-retour Paris-Bâle-Zurich, deux allers-retours Paris-Genève, un aller-retour Paris-Milan, un aller-retour Paris-Barcelone et pour finir un aller-retour Lyon-Barcelone.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Confinement SNCF
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants