1 min de lecture Fessenheim

Fessenheim : encore un avenir après le nucléaire ?

ÉCLAIRAGE - La centrale de Fessenheim doit fermer dans un an. Depuis quarante ans, ce village vit grâce au nucléaire. Un quart des habitants travaillent à la centrale.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
Fessenheim : encore un avenir après le nucléaire ? Crédit Image : SIPA / M. Astar | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245 _TASSART
Bénédicte Tassart
et Marie Sasin

Fessenheim a-t-il encore un avenir après le nucléaire ? La centrale de Fessenheim doit fermer dans un an et ne doit pas rater sa transition, difficile pour l'ensemble des salariés et de la population de tourner la page. Quarante ans que ce village de la plaine d'Alsace vit grâce au nucléaire. Depuis 1977, à l'époque avec la construction de la centrale, la population est multiplié par deux.

Aujourd'hui 850 agents EDF y travaillent plus 300 personnes en sous-traitance et encore un millier d'emplois indirects. Pour trouver un site industriel de cette importance il faut effectuer 50 kilomètres à vol d'oiseau pour tomber sur PSA à Mulhouse.

À Fessenheim, un quart des habitants travaillent à la centrale, les équipements de la ville sont flambant neufs, écoles, crèches, c'est un peu comme Marne-la-Vallée avec Disneyland. 75% des recettes fiscales locales, soit 3 millions d'euros par an viennent du nucléaire, voyez la zone de confort que tout ce petit coin de la plaine d'Alsace doit abandonner

Une enveloppe de dix millions d'euros

Le gouvernement, les collectivités et aussi l'Allemagne accompagnent cette transition. Jeudi 4 octobre, le secrétaire d'État à la Transition écologique Sébastien Lecornu a apporté une enveloppe de 10 millions d'euros pour lancer les initiatives, notamment la création d'une zone d'activités au nord du village, il y aura également une prime de 1.500 euros par emploi créé, surtout pour inciter les patrons allemands à s'installer. 

À lire aussi
Une vue de la centrale nucléaire de Fessenheim, dans le Haut-Rhin nucléaire
Nucléaire : la fermeture de Fessenheim alimente les doutes

On parle également d'une future gigantesque centrale solaire, plus 30 millions d'euros sur 10 ans pour compenser les pertes fiscales des collectivités. Les projets ne manquent pas et le gouvernement ne veut pas rater cet épisode. Fessenheim est la première centrale qui va fermer. D'autres réacteurs seront débranchés d'ici 2028 et il faut que tout se passe bien à Fessenheim pour servir d'exemple et rassurer les autres bassins nucléaires sur leur avenir.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fessenheim Nucléaire Énergie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants