2 min de lecture Éducation nationale

Faut-il imposer des contrôles anti-dopage pour les concours des grandes écoles ?

Le dopage du quotidien, notamment chez les étudiants qui passent des examens, inquiète de plus en plus les médecins.

Rémi Sulmont RTL vous en parle déjà Rémi Sulmont
>
Faut-il imposer des contrôles anti-dopage pour les concours des grandes écoles ? Crédit Média : RTLNET | Date :
La page de l'émission
Rémi Sulmont
Rémi Sulmont et Loïc Farge

On les appelle les "smart drugs". Ce sont des produits pour rendre son cerveau plus "intelligent". Certains étudiants en font l'usage pour passer des examens ou des concours en fin d’année. Le problème prend de l'ampleur. Au point de s'interroger : va-t-il falloir faire passer des tests anti-dopage lors des concours des grandes écoles, à l'entrée des écoles de commerce ou dans les facs de droit ? Le phénomène des médicaments pour rendre son cerveau plus "smart" est devenu "préoccupant", dit la Mission interministérielle de lutte contre les drogues.

Une première grande étude sanitaire a donc été lancée. Quelque 30.000 étudiants en France, toutes filières confondues, vont être interrogés pendant deux ans afin de déterminer l'ampleur du problème, qui est favorisé par l'accès aux produits sur Internet. Des pilules, que refuse de prescrire un médecin, peuvent être livrées à domicile pour une poignée d'euros.

Médicaments détournés de leur usage

Les produits dopants concernés sont des médicaments détournés de leur usage. Ce sont le plus souvent des médicaments qui servent contre les troubles de l'attention ou contre l'hypersomnie (le sommeil excessif). En France, ces médicaments sous ordonnance étant plus difficiles à obtenir qu'en Angleterre ou aux États-Unis, on consomme donc surtout des corticoïdes, des anti-inflammatoires qui ont la capacité de maintenir éveillé.

Dans une première étude limitée à des étudiants de médecine - où il y a beaucoup de par cœur - 7% des carabins (des futurs médecins français) reconnaissaient détourner des médicaments de leur usage qui sont sous ordonnance, pour augmenter leur vitesse de réflexion, leurs capacités de mémorisation et de concentration.

À lire aussi
Une classe d'école (illustration) école
Education nationale : plongée saisissante dans le quotidien des enseignants

Ce "dopage cognitif" permet-il de réussir les examens ? Le sujet étant tabou, il y a encore peu de recherches. Une expérimentation allemande, publiée le mois dernier, a stupéfait et inquiété les chercheurs. Ils ont dopé des joueurs d'échecs classés, qui se sont révélés clairement plus performants que des joueurs qui avaient pris un placebo.

Déjà un contrôle dans le "e-sport"

Ce qu'on ignore en revanche ce sont effets à long terme de ces médicaments sur de personnes saines. "Ceux qui consomment jouent donc aux apprentis sorciers avec leur cerveaux", s'alarme Laurent Lecardeur, psychologue et chercheur au CHU de Caen depuis quinze ans. "On est vraiment confronté à un problème qui, s'il n'est pas pris en charge maintenant, risque d'être un problème de santé publique dans la décennie à venir. C'est vraiment une question sociétale : la société réclame des individus toujours plus performants, il y a une banalisation de l'utilisation des toxiques", déplore-t-il. Pour Laurent Lecardeur, il n'y a pas de doute : il s’agit de "dopage". Le dopage est une tentative d’amélioration des performances que l’on n’a pas naturellement, grâce à des produits illicites.
 
D'où l’idée qui en découle de "contrôle anti-dopage", que l'on pourrait imaginer dans lavenir lors des concours. L'idée paraît encore saugrenue, mais une revue de médecine britannique préconise d'y avoir recours en période d'examen.

Cela va peut-être vous surprendre, mais des contrôles anti-dopage du cerveau ont déjà eu lieu dans le domaine du jeu vidéo, dans le "sport électronique". C'était dans une compétition à Cologne, dotée de 250 mille dollars. Des prélèvements de salive ont été effectués pour vérifier qu'aucun joueur n'avait triché. Personne, ce jour-là, n'avait fait de la gonflette avec son cerveau.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Dopage Intelligence
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants