2 min de lecture Augmenté

Facebook veut se connecter à nos cerveaux pour écrire par la pensée

Un laboratoire secret de Facebook travaille sur une interface homme-machine capable de retranscrire des pensées sur un clavier à la vitesse de 100 mots par minute.

Facebook veut développer une interface homme machine pour fluidifier nos interactions avec les ordinateurs
Facebook veut développer une interface homme machine pour fluidifier nos interactions avec les ordinateurs Crédit : Capture d'écran
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Après Elon Musk, c'est au tour de Facebook de révéler au grand jour ses velléités d'interfaces homme-machine. Lors du F8, la conférence annuelle du groupe qui se tenait les 18 et 19 avril à San Jose, en Californie, Facebook a dévoilé un projet visant à décoder des pensées directement dans le cerveau et à les transformer en message écrit sans communiquer par la parole ni utiliser un clavier. "Et si vous pouviez taper directement depuis votre cerveau ? Ça a l'air impossible, mais c'est plus proche que ce que vous pouvez imaginer", a indiqué Regina Dugan, responsable de la division Building 8, le laboratoire d'innovation de Facebook.

À la tête d'une équipe de plus de 60 scientifiques et ingénieurs, spécialisés dans les technologies d'intelligence artificielle permettant de comprendre le langage, les systèmes d'imagerie cérébrale et les prothèses neurologiques, Regina Dugan espère réussir dans les deux prochaines années à créer un système capable de décoder des mots dans la partie du cerveau qui héberge le centre du langage, et à les transcrire directement sur un ordinateur à la vitesse de 100 mots par minute, soit 5 fois plus vite que le temps nécessaire aujourd'hui pour les taper sur un écran tactile de smartphone. 

Le plus dur reste à faire

Le système ne nécessiterait pas d'électrodes implantées chirurgicalement, mais "des capteurs non invasifs", qui n'existent pas aujourd'hui. "Un jour, nous voulons le transformer en une technologie portable, qui puisse être produite à grande échelle", a indiqué le patron-fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, dans un message publié sur le réseau social. Cela "pourrait un jour devenir une prothèse de langage pour les personnes souffrant de troubles de la communication, ou un nouveau moyen de donner des instructions dans la réalité augmentée", a fait valoir Regina Dugan.

À lire aussi
Un avion de la United Airlines (illustration) Augmenté
Les avions sans pilote sont proches mais ils devront convaincre les passagers

Regina Dugan a ensuite décrit un autre projet futuriste qui permettrait "d'entendre avec la peau", à la manière du braille. Tout comme l'oreille humaine transforme les mots et les sons en fréquences qui sont transmises au cerveau, l'idée serait de transmettre directement ces fréquences en les faisant ressentir à l'utilisateur sur sa peau. L'ancienne ingénieure de Google a reconnu que développer ce type de technologies prendrait probablement des années. Mais "un jour, dans pas si longtemps, il pourrait être possible pour moi de penser en mandarin, et pour vous de le ressentir immédiatement en espagnol", a-t-elle estimé.

Une concurrence active

Building 8 espère concrétiser ces projets d'ici deux ans. Le laboratoire travaille en parallèle sur quatre projets qui n'ont pas été révélés. Il rejoint une voie déjà empruntée par Braintree, une filiale de Paypal dont l'objectif est de lutter contre les maladies neurodégénératives, Kernel, une société crée par le fondateur de Braintree, ou Neuralink, l'entreprise fondée par Elon Musk afin de faire communiquer directement le cerveau des humains avec les ordinateurs pour qu'ils restent au sommet de la chaîne alimentaire et ne soient pas dépassés par l'intelligence artificielle dans les prochaines années. Le fondateur de Tesla et SpaceX a confié lors d'une discussion sur le site Wait But Why qu'un premier dispositif de ce genre pourrait être prêt d'ici quatre ans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Augmenté Facebook Réseaux sociaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788211249
Facebook veut se connecter à nos cerveaux pour écrire par la pensée
Facebook veut se connecter à nos cerveaux pour écrire par la pensée
Un laboratoire secret de Facebook travaille sur une interface homme-machine capable de retranscrire des pensées sur un clavier à la vitesse de 100 mots par minute.
http://www.rtl.fr/culture/futur/facebook-veut-se-connecter-a-nos-cerveaux-pour-ecrire-par-la-pensee-7788211249
2017-04-21 15:49:59
http://media.rtl.fr/cache/hzdXseZrINUzmLZY_T5cFw/330v220-2/online/image/2017/0420/7788219236_facebook-veut-developper-une-interface-homme-machine-pour-fluidifier-nos-interactions-avec-les-ordinateurs.JPG