1 min de lecture Seconde Guerre mondiale

Extinction Rebellion : l'Holocauste est "une simple connerie", juge Roger Hallam

Le co-fondateur d'Extinction Rebellion a estimé que l'Holocauste, qui a fait 6 millions de morts, n'était "qu'une simple connerie de plus dans l'histoire humaine". L'antenne allemande du mouvement s'est désolidarisée.

Roger Hallam, co-fondateur Extinction Rebellion
Roger Hallam, co-fondateur Extinction Rebellion Crédit : Facebook Roger Hallam
cassandre
Cassandre Jeannin et AFP

La polémique enfle après les propos de Roger Hallam. Le co-fondateur d'Extinction Rebellion (XR), a jugé que l'Holocauste n'était "qu'une simple connerie de plus dans l'histoire humaine". Il s'est ainsi attiré les foudres de l'antenne allemande du mouvement écologiste, qui lui reproche de minimiser le génocide des Juifs dans une interview accordée à Die Zeit

Le Britannique de 53 ans a également estimé, dans l'entretien à paraître ce jeudi 21 novembre dans le journal allemand, que des génocides s'étaient déroulés de manière répétée au cours des cinq derniers siècles. "En fait on pourrait dire que c'est comme un événement régulier, explique-t-il. Le fait est que des millions de gens ont régulièrement été tués dans des circonstances cruelles au cours de l'Histoire."

Par ailleurs, Roger Hallam a assuré que la culture de la repentance, socle de l'identité allemande depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, paralysait les Allemands. "Un traumatisme poussé à l'extrême peut créer une paralysie (qui empêche) d'en tirer les leçons", a souligné l'activiste.

L'antenne allemande du parti se désolidarise

L'antenne allemande d'Extinction Rebellion a promptement dénoncé les propos de Roger Hallam, qu'elle a déclaré persona non grata en Allemagne. "Nous nous distançons nettement des déclarations de Roger Hallam qui minimisent et banalisent l'Holocauste", écrit-elle dans un message sur Twitter. "Roger bafoue les principes des XR qui ne tolèrent pas l'antisémitisme et n'est plus le bienvenu chez XR Allemagne".

À lire aussi
Angela Merkel, le 6 décembre 2019 à Auschwitz-Birkenau Pologne
Pourquoi Angela Merkel est-elle à Auschwitz-Birkenau ce vendredi ?

Le co-dirigeant des Verts allemands, Robert Habeck, a de son côté appelé l'organisation XR "à prendre nettement ses distances" avec Roger Hallam. "Il ne doit y avoir aucune place pour la minimisation de l'Holocauste ou l'antisémitisme. Nulle part et dans aucun mouvement", a-t-il insisté dans Bild.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Seconde Guerre mondiale Shoah Histoire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants