3 min de lecture Réforme des retraites

Démographie et travail : comment la France a-t-elle évolué depuis 1975 ?

Entre 1975 et aujourd'hui, la France a changé, tant démographiquement que dans sa façon de travailler. Une évolution qui explique pourquoi la réforme des retraites fait débat.

Eco_245x300 L'éco and You Martial You iTunes RSS
>
Comment la France a évolué depuis 1975 ? Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You édité par Esther Serrajordia

Comment la France a évolué entre 1975 et aujourd'hui ? C'est l'objet d'une vaste étude de l'INSEE qui a été publiée hier soir. Et il y a un effet miroir avec le sujet de la réforme des retraites. 

Avec l'étude, on comprend pourquoi il y a un problème de financement qui se profile mais aussi pourquoi le pays a autant de mal à faire accepter une quelconque réforme du système depuis 25 ans. Cela tient à la démographie dans un cas et à l'évolution du monde du travail dans un autre. 

Tout d'abord, on vit plus vieux. C'est un phénomène impressionnant et c'est lui qui déstructure le système de retraite par répartition pensé au sortir de la Seconde Guerre mondiale. En une génération, celle des Baby-boomers, on a gagné 10 ans d'espérance de vie. En 1975, un homme né en 1905 vivait en moyenne jusqu'à 69 ans, son épouse jusqu'à 77 ans. Leurs enfants, nés après 1945, peuvent espérer vivre jusqu'à 79 ans et demi pour leur fils et plus de 85 ans pour leur fille. 

On vit plus vieux et on travaille moins

Il y a donc 10 ans de retraite supplémentaire à financer mais aussi 10 ans de pension globalement plus élevée parce que le niveau de vie a fortement progressé depuis les années 1970 et que les femmes travaillent beaucoup plus depuis la Seconde Guerre Mondiale, et donc touchent des retraites plus importantes. 

À lire aussi
Des TGV SNCF (illustration) SNCF
Coronavirus : comment la SNCF compte surmonter la crise

Résultat : on vit plus vieux et on travaille moins. C'est là où il faut une lecture subtile des chiffres. Sur une année, on travaille 350 heures de moins aujourd'hui qu'en 1975. Les 35 heures sont passées par là. Le tout s'est accompagné vers la fin des Trente Glorieuses pour basculer sur ce que certains appellent les Trente Piteuses, où nous sommes encore, autrement dit l'émergence du chômage de masse

Le travail s'est précarisé en 40 ans

La conséquence pour le financement de notre régime de retraite, c'est que nous avons des cotisations qui sont beaucoup moins stables qu'avant et un coût social plus important pour l'État puisqu'il faut prendre en charge la situation des demandeurs d'emplois. 

Le travail s'est précarisé en 40 ans. En 1975, 6,6% des salariés étaient à temps-partiel, aujourd'hui on frôle les 19%, trois fois plus, et on retrouve toutes les populations fragiles du marché de l'emploi : les jeunes, les moins diplômés ou les étrangers. 

Mais si la réforme des retraites fait tiquer, c'est parce qu'on travaille moins qu'en 1975, sauf pour les cadres qui travaillent autant qu'à cette époque là. Un quart des cadres sont en forfait jour : ils ont des RTT mais pas d'heures, d'autant plus qu'avec le numérique ils ramènent le travail à la maison. Donc c'est une population qui ne craint pas vraiment le chômage mais qui cotise beaucoup pour les retraites depuis 30 ans et qui refusent qu'on change les règles du jeu au moment où ils voient la ligne d'arrivée des retraites. 

Le plus : une leçon du patron du MEDEF

Geoffroy Roux de Bézieux a commenté la situation sociale de la France hier et s'est permis de signaler que l'État employeur devait se remettre en question parce que le climat social dans les entreprises, lui, est au beau fixe. 

La note : 15/20 à la Samaritaine

On va retrouver tout à la Samaritaine. Le grand magasin rouvrira en avril après 15 ans de fermeture et 750 millions de travaux. Il y aura un grand magasin mais aussi un hôtel de luxe, des bureaux et des logements sociaux. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réforme des retraites Retraites Démographie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants