5 min de lecture Euro 2016

Euro 2016 : un supporter anglais entre la vie et la mort après de nouvelles émeutes à Marseille

REPLAY - La police est une nouvelle fois intervenue sur le Vieux-Port pour stopper les heurts entre supporters anglais et russes avant le choc de ce soir. D'autres incidents ont éclaté autour du stade Vélodrome. Un Anglais est entre la vie et la mort.

micro générique RTL Week-end Stéphane Carpentier iTunes RSS
La police a dû intervenir sur le Vieux-Port de Marseille pour stopper les heurts entre supporters anglais et russes avant le match de l'Euro. Date : 11/06/2016
2 >
La police a dû intervenir sur le Vieux-Port de Marseille pour stopper les heurts entre supporters anglais et russes avant le match de l'Euro. Date : 11/06/2016
Les CRS arrivent sur le Vieux-Port avec les canons à eaux pour repousser les supporters violents. Crédits : Etienne Baudu | Date : 11/06/2016
1/1
La page de l'émission
Etienne Baudu et Anne-Sophie Blot

Supporter frappé à terre, chaises de bar utilisées comme boucliers, affrontements avec les forces de l'ordre, Marseille a connu des scènes de guérilla urbaine ce samedi, avant la rencontre Angleterre-Russie prévue à 21h au stade Vélodrome. Vers 16h, plusieurs centaines de supporters anglais, russes et français fortement alcoolisés, ont investi le Vieux-Port. Des échauffourées n'ont pas tardé à éclater, forçant les CRS à intervenir. Les violences ont fait une trentaine de blessés, un supporter anglais se trouve ce soir entre la vie et la mort après un arrêt cardio-vasculaire.

Alors que le calme semble revenu sur le Vieux-Port, d'autres brefs incidents ont éclaté à 20 h aux abords du stade Vélodrome, peu avant le coup d'envoi du match. Les forces de l'ordre ont fait usage de grenades lacrymogènes et utilisé un canon à eau pour disperser les supporters russes et anglais, dont certains se battaient ou lançaient des bouteilles sur le rond-point du Prado, aux abords du stade.

Dans l'après-midi, quelques 250 policiers et gendarmes - a fait usage de gaz lacrymogènes et les supporters sont partis en courant dans les rues avoisinnantes, certains continuant à se battre entre eux, en s'arrachant leur T-shirt et en brisant des bouteillles de bière, a constaté l'AFP. La plupart avaient une bouteille à la main, certains des packs entiers. D'autres se battaient à coups de chaises de bar.

Un homme évacué d'urgence

Notre reporter présent sur place a remarqué qu'une dizaine d'individus ont été sérieusement blessés au crâne. Un homme est en réanimation et a été évacué d'urgence vers l'hôpital. Il s'agit d'un Anglais d'une cinquantaine d'années qui a été roué de coups. Son pronostic vital est engagé. L'information a été confirmée par le préfet. Le blessé a été transporté dans un état très grave à l'hôpital.

À lire aussi
L'otarie Watson aux côtés de Pablo Joury, responsable des mammifères marins au zoo d'Amnéville, en juin 2014 animaux
Moselle : Watson, l'otarie qui prédisait les victoires des Bleus, est décédé

Selon une source policière, le supporter a reçu vers 17h30 "des coups de barre de fer, vraisemblablement à la tête", et un CRS a tenté de le ranimer sur place avant qu'il ne soit évacué vers l'hôpital. Il a fait un malaise, a été ranimé, mais son pronostic vital est engagé, a complété le préfet de police Laurent Nunez. Des journalistes de l'AFP ont vu un homme à terre, le visage tuméfié et ensanglanté, en train de subir un massage cardiaque de la part des forces de l'ordre. 

Jusqu'à 500 supporters

Le dernier bilan après le match fait état de 35 personnes blessées, dont quatre dans un état plus grave, mais sans que leur pronostic vital ne soit engagé. Dans un premier bilan, la police a aussi fait état de six interpellations. "La police est intervenue sur une rixe qui opposait des supporters anglais, russes et français dans le secteur du Vieux-Port. C'était impressionnant mais le calme est revenu en quelques minutes ", a déclaré à l'AFP le préfet de police Laurent Nunez.

Jusqu'à 16h, le calme régnait sur le Vieux-Port avant cette brusque poussée de violences. Plusieurs bagarres entre supporters de diverses nationalités ont éclaté, provoquant l'intervention des forces de l'ordre, aussitôt prises à partie par les supporters, a dit le préfet. "On occupe le terrain et on empêche les rixes. Nous intervenons systématiquement quand il y a des rixes pour les disperser", a-t-il ajouté.

Des hooligans russes ont chargé les Anglais avec des chaises de bar. Des magasins et des voitures ont été dégradées, mais la circulation n'a pas été interrompue. Des renforts de CRS ainsi qu'un canon à eau sont arrivés sur le Vieux-Port, qui se vide peu à peu. La rixe la plus sévère a opposé quelque 500 supporters - 300 d'un côté et 200 de l'autre -  dans une rue perpendiculaire au Vieux-port.

 "Ce n'est pas une bonne idée d'avoir programmé le match à 21h. D'ici là, tout le monde sera complètement bourré", jugeait un supporter anglais, Danny Hart, 23 ans, à l'AFP. Un autre fan anglais, qui n'a pas donné son nom, a affirmé que lui et ses camarades avaient été chargés par "une centaine de Russes venus de nulle part"

"Pas de constat d'échec" pour la lutte anti-hooligans

Pour le patron de la lutte anti-hooligans, "il n'y a pas de constat d'échec".  Antoine Boutonnet, chef de la Division nationale de lutte contre le hooliganisme (DNLH) a évoqué à l'AFP "un problème de suralcoolisation qui entraîne in fine un phénomène de violences". Le commissaire Boutonnet a également cité un "mouvement important de 300 Russes venus vers les supporters anglais" débouchant sur une "rixe". 
L'UEFA, organisation qui gère l'Euro-2016, a "fermement condamné" samedi les "incidents à Marseille", dénonçant "des actes de violences" de "gens qui n'ont rien à faire dans le football". Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve condamne "le comportement irresponsable et délibéré de pseudo-supporters".

Déjà des violences jeudi et vendredi

La cité phocéenne a déjà été émaillée de violences jeudi et vendredi soir. Vendredi soir, plusieurs dizaines de supporters ont jeté des projectiles sur les forces de l'ordre. Ces dernières ont répondu en lançant des grenades lacrymogènes. Selon La Provence, sept personnes interpellées au cours de la nuit, dont quatre Anglais et trois Français, sont toujours en garde à vue à cette heure, de source policière. 
Les commerçants ont été priés par les autorités de fermer leurs portes et de replier leurs terrasses. Dans la nuit de jeudi à vendredi 10 juin, des incidents avaient déjà éclaté, un groupe de 250 supporters britanniques s'en prenant à la police et jetant des canettes. Plusieurs personnes ont été blessées, dont des policiers. D'après les images prises par des journalistes sur place, le Vieux-Port est jonché de canettes et de bris de verre. Les Anglais s'y regroupent car c'est là que se trouvent la plupart des pubs. Le choc aura lieu à 21h au Stade Vélodrome.

Mêmes scènes il y a 18 ans

Les principales craintes liées à la sécurité pour l'Euro concernent les éventuels attentats. Mais les violences impliquant les supporters anglais rappellent que le hooliganisme ne doit pas être négligé : Angleterre-Russie est d'ailleurs l'une des cinq rencontres du premier tour classées à risques. Pour garantir le bon déroulement de l'accès des supporters au Vélodrome, la préfecture de police avait prévu deux itinéraires différents pour Russes et Anglais afin d'"éviter tout trouble à l'ordre public".

Mais impossible visiblement d'empêcher les bagarres autour des terrasses de café. Ces scènes renvoient 18 ans en arrière, presque jour pour jour : elles rappellent les violences qui avaient entouré le match Angleterre-Tunisie les 14 et 15 juin 1998 au premier tour du Mondial et avaient impliqué des supporteurs anglais, tunisiens et de jeunes Marseillais. 

>
Au moins cinq blessés à Marseille après des affrontements entre supporters de l'Euro Crédit Image : RTL | Crédit Média : Étienne Baudu | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Euro 2016 Marseille Football
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783624540
Euro 2016 : un supporter anglais entre la vie et la mort après de nouvelles émeutes à Marseille
Euro 2016 : un supporter anglais entre la vie et la mort après de nouvelles émeutes à Marseille
REPLAY - La police est une nouvelle fois intervenue sur le Vieux-Port pour stopper les heurts entre supporters anglais et russes avant le choc de ce soir. D'autres incidents ont éclaté autour du stade Vélodrome. Un Anglais est entre la vie et la mort.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/euro-2016-de-nouveaux-incidents-entre-supporters-a-marseille-avant-angleterre-russie-7783624540
2016-06-11 17:07:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/6Otut2sQQ5M1FOClBZvJ7g/330v220-2/online/image/2016/0611/7783624760_la-police-a-du-intervenir-sur-le-vieux-port-de-marseille-pour-stopper-les-heurts-entre-supporters-anglais-et-russes-avant-le-match-de-l-euro.JPG