2 min de lecture Écologie

Militants écolos : qui sont les "Extinction Rebellion" ?

Des centaines de militants écologistes ont occupé un centre commercial et un parc parisien ce week-end. Qui sont les "Extinction Rebellion" (XR), ces militants écolo radicaux, qui promettent un soulèvement écolo mondial ?

tortue- La minute verte Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Militants écolos : qui sont les "Extinction Rebellion" ? Crédit Image : JACQUES DEMARTHON / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Thomas Pierre

Si vous êtes à Paris ces prochains jours, oubliez le bruit des klaxons, le chant des bennes à ordures ou la symphonie du camion de livraison, vous risquez plutôt d’entendre un concert d'applaudissements et de cris dans les rues. Pas d’inquiétude, c’est juste la fin du monde…

Enfin, c’est ainsi que se définissent les manifestants de l’organisation "Extinction Rebellion" dont le point de départ était le blocage du centre commercial Italie 2, situé dans le XIIIe arrondissement de Paris, pendant tout le week-end. Une semaine avant la fin du monde, une semaine d’actions dans 60 villes dans le monde, dont New York, Sidney, Londres et donc Paris. 

Des actions déterminées mais non violentes avec quatre revendications : faire reconnaître "la gravité et l’urgence des crises écologiques actuelles", "la neutralité carbone en 2025", l’arrêt immédiat de la destruction des écosystèmes océaniques et terrestres" mais également des assemblées citoyennes

Alors là, c’est un peu étrange, en créant la Convention citoyenne pour le climat, Emmanuel Macron savait-il qu’il réalisait l’un des souhaits d’"Extinction rébellion" ? Pas vraiment sûr, le président de la République n’a pas participé au blocage du centre commercial Italie 2. 

Un mouvement né en Grande-Bretagne

À lire aussi
Greta Thunberg Greta Thunberg
Greta Thunberg : une icône pop culture, adulée autant que détestée

Un mouvement international très connu en Grande-Bretagne. C’est là qu’il est né. Un mouvement sans chef, décentralisé, anticapitaliste avec un logo (un sablier), et fatigué des vieilles associations environnementales qui font signer des pétitions à la sortie du métro. 

Il faut montrer les muscles et en avril dernier, ce sont 6.000 personnes qui ont bloqué les ponts de la capitale britannique pendant une semaine. Ils s’activent régulièrement, séduisent de plus en plus de militants, comprenant que les coups de force médiatiques marqueront davantage les consciences qu’une soirée quinoa entre copains. 


En France, "Extinction Rébellion" a-t-elle le même succès qu’outre-Manche ? Pas vraiment puisque c’est tout récent, mais on connaît ces militants sans vraiment le savoir. 

Organisé, volontaire et sans compromis

Le 28 juin dernier, des militants écolo squattent le pont de Sully à Paris et sont évacués à coup de gaz lacrymogènes. Les images choquent et on découvre ces militants radicaux rejetant toutes formes d’autorités politiques et insistant sur la non-violence. Pas vraiment nouveau mais malgré le côté "lanceur de diabolo", c’est à la fois organisé, volontaire et sans compromis. Vos craignez le discours de Greta Thunberg ? Ce n’était qu’un apéritif. À suivre cette semaine...

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Écologie Manifestations Environnement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants