2 min de lecture Connecté

5G : entre "fake news" et incertitudes, son déploiement inquiète

200 opérateurs dans le monde proposent désormais la 5G. Mais avant son arrivée en France en 2020, l'inquiétude est de mise quant à ses répercussions sur la population.

tortue- La minute verte Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
5G : entre "fake news" et incertitudes, son déploiement inquiète Crédit Image : Fabrice COFFRINI / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Noé Blouin

Après la 4G, nos téléphones portables vont bientôt se convertir à la 5G, mais est-ce vraiment raisonnable ? Des ONG demandent un moratoire avant son déploiement en France. Ce nouveau réseau "va faire basculer la planète et la société dans un monde aux conséquences hors de contrôle". C’est avec cette phrase, tout à fait rassurante, que dix organisations interpellent les autorités face à l’arrivée de la cinquième génération de téléphones mobiles.

Des termes forts. Avant, l’humanité craignait les savants fous et les dictateurs, aujourd’hui vous vous équipez de 5G, vous téléchargez les Minions et le monde bascule. En réalité, ce que reprochent ces ONG c’est le peu d’informations sur ce sujet très clivant. 

On sait que tout ira plus vite, mais quelles seront les répercussions sur la santé de ces ondes supplémentaires ? Quelles conséquences écologiques de voir ces nouvelles antennes se déployer ? Quels effets sur notre quotidien, déjà hyper connecté, qui, avec la 5 G deviendra hyper "sur" connecté ? Voilà toutes ces questions posées par ces ONG qui réclament un débat public avant que le nouveau réseau ne devienne réalité en France fin 2020, 2025.

Des débats et des incertitudes

Actuellement, 200 opérateurs dans le monde proposent la 5G limitée, notamment aux États-Unis et en Corée du Sud. Un pays est entièrement couvert, c’est Monaco. La 5G permettra d’aller plus vite, de faire des opérations médicales d’un pays à l’autre, d’obtenir des données plus rapidement, de connecter toutes les machines du bureau entre elles ... 

À lire aussi
Le Global Seed Vault, un coffre-fort géant de 256 mètres carrés qui stocke depuis 2008 des millions de semences. Connecté
Norvège : un coffre-fort de glace pour protéger toutes nos données informatiques

Mais cette connexion massive inquiète. En Suisse, un des pays qui s’est également équipé dans cette technologie, on proteste, on demande un moratoire et plusieurs projets d’installation d’antennes 5G ont été stoppés, notamment sous l’influence des personnes électro-sensibles, qui supportent très mal cette nouvelle norme. 

La vraie question est de savoir si elle est, oui ou non, dangereuse pour la santé. Et à ce sujet, les avis sont très partagés. L’organisation mondiale pour la santé a classé les champs électromagnétiques dans les cancérogènes probables, sans étendre ses conclusions. Il y a donc beaucoup de fake news sur le sujet sur des sites alternatifs parlant d’infertilité, d’autisme... On n’en sait absolument rien, on parle d’un nouveau rapport mondial sur le sujet en 2021, au moment où la 5G sera déployée. À noter que le Chinois Huawei promet une 6G disponible dans 10 ans, et même dans l’espace. Ça sent la pétition d’extraterrestres.

Le plus : une combine des cargos pour ne pas respecter les normes anti-pollution

C’est le journal britannique The independant qui le révèle. Pour respecter les nouvelles normes environnementales, les armateurs ont investi 11 milliards, pour équiper leur bateaux d’épuration d’air. Problème selon la publication ces épurateurs d’un nouveau genre capteront les substances nocives pour les évacuer dans l’eau. Protéger l’air en polluant l’eau, il faut choisir son camp.

La note : 4/20 pour la députée Delphine Batho

L’élue des Deux-Sèvres est vent debout contre le gouvernement à propos de l’incendie de l’usine de Rouen. Elle évoque des risques minimisés par les autorités. Comme elle l'a elle même fait alors qu'elle était ministre de l’Écologie, il y a 6 ans. Suite à une fuite dans la même usine de Rouen, elle avait déclaré que le gouvernement donnerait "toute la garantie de la transparence sur ce sujet".  Un changement d’avis si radical, les fumée doivent vraiment être toxiques...

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Télécoms Écologie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants