2 min de lecture Climat

Environnement : le trou de la couche d'ozone a rétréci de façon spectaculaire

Grâce à un accord internationale déterminant et des conditions météorologiques favorables, le trou de la couche d'ozone a largement rétréci cette année. Une bonne nouvelle quand on sait qu'il est responsable de nombreux cancers de la peau.

C'est notre plane`te - C'est notre Planète Virginie Garin iTunes RSS
>
Environnement : le trou de la couche d'ozone a rétréci de façon spectaculaire Crédit Image : AFP / Archives, Nasa | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin édité par Cassandre Jeannin

Quand on veut on peut en matière d’environnement. Le fameux trou de la couche d’ozone au-dessus de nos têtes, responsable de nombreux cancers de la peau, a rétréci cette année de façon spectaculaire. Deux raisons expliquent cette bonne nouvelle : des conditions météos favorables et un accord international qui a vraiment changé les choses.

La couche d'ozone est une sorte de bouclier de gaz qui nous protège des rayons du soleil, qui protège donc la vie sur Terre. Elle se trouve à 25 kilomètres au-dessus de nos têtes. Dans les années 70, des chercheurs se sont aperçus que cette couche avait des trous au-dessus des pôles, qu'elle était grignotée par d'autres gaz appelés CFC,  dont on se servait à l'époque dans les aérosols et les réfrigérateurs. 

Cette année, la Nasa a constaté que le trou du pôle sud avait rétréci d'un quart. Un rétrécissement notamment dû à la météo. En effet, il a fait très chaud dans la stratosphère ce qui a protégé l'ozone. Mais si le trou se rebouche c'est aussi grâce à un accord mondial signé en 1987. Pour éviter une épidémie de cancers de la peau, une centaine de pays ont décidé d'interdire les fameux gaz CFC. 

Les industriels les ont remplacé par d'autres gaz, les HFC, moins toxiques. Mais leur consommation a explosé à leur tour car ils servent à faire fonctionner nos climatisations. Un autre accord historique a été signé pour s'en débarrasser aussi. 

Les trous disparaîtront d'ici 2050

À lire aussi
5 - Amsterdam pollution
Pays-Bas : la vitesse limitée à 100 km/h sur l'autoroute

Il existe des technologies pour faire du froid, moins nocives, mais ça veut dire qu'il faut changer toutes les climatisations de la planète et modifier toutes les usines qui les fabriquent. Ça va prendre un peu de temps mais les scientifiques ont bon espoir que les trous dans la couche d'ozone finissent par disparaître complètement en 2030, au-dessus du pôle nord et en 2050 au sud. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Climat Environnement Cancer
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants